RMC

"Regardez où mène la haine": sur RMC, l'appel poignant de Ginette Kolinka, rescapée du camp de Birkenau

TÉMOIGNAGE RMC - 75 ans après de la Shoah, cette survivante s'est confiée sur RMC et a lancé un message.

Alors que ces dernières années les actes antisémites ont augmenté en France, le Ministère de l'Intérieur a dénombré 541 faits antisémites en 2018 contre 311 en 2017, la parole des survivants des camps de la mort est plus que jamais nécessaire.

Il y a 75 ans, les prisonniers de la Shoah étaient sur le point d'être libérés. Ginette Kolinka, rescapée du camp de Birkenau, s'est confiée au micro de RMC et a lancé un message. A 95 ans, elle n'oublie pas ses 14 mois d'emprisonnement.

"Je m'appelle Ginette Kolinka. Je suis née Ginette Cherkasky, le 4 février 1925 à Paris. J'ai eu la malchance d'être déportée dans un camp de la mort. Quand j'en parle, j'y suis. 

"Je les ai envoyé à la mort"

J'entends un commandement sur le quai de la gare: pour les personnes qui sont malades, fatiguées, il y a des camions parce que le camp est éloigné. J'ai dit à Papa et mon petit frère: 'Prenez le camion'. Je les ai envoyé à la mort. On les emmenés directement à la chambre à gaz. Je sens une odeur: c'est celle de la chair brûlée. Quand on arrive là-bas, on perd toute notion d'humanité. 

"A partir de ce moment-là, j'ai toujours montré mon numéro"

"78599: je peux dire que durant quatre à cinq ans, j'ai toujours eu mon numéro caché par des manches. Un été, je rends la monnaie à une cliente. J'ai une manche un peu large: la cliente s'aperçoit que j'ai des numéros sur le bras. Elle me dit: 'Vous permettez? Je vais me servir de vos chiffres pour jouer à la loterie. J'étais outrée. A partir de ce moment-là, j'ai toujours montré mon numéro.

"Regardez où mène la haine"

J'espère qu'en m'entendant parler les jeunes qui ont envie de dire 'Moi, je n'aime pas les Juifs, je n'aime pas les musulmans', ils verront où mène la haine. Et c'est pour cela que j'ai envie de parler".

Il y a 75 ans, le camp nazi d'Auschwitz était libéré par l'Armée Rouge, marquant la fin de la Shoah. Dans ce camp d'extermination, un million de Juifs sont morts. Ils sont environ six millions tués par l'Allemagne nazie.

Margaux Bédé