RMC

Régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie: "On progresse, on progresse", se félicite un élu FN

Xavier Bertrand a battu Marine Le Pen au second tour des régionales

Xavier Bertrand a battu Marine Le Pen au second tour des régionales - AFP

REPORTAGE - Très nettement distancé au premier tour, Xavier Bertrand (Les Républicains) l'a emporté au second, selon les résultats définitifs, avec 57,77% des voix contre 42,23% à la présidente du Front national, Marine Le Pen. Mais malgré la déception, les militants frontistes veulent croire en des lendemains qui chantent…

Ce n'est "pas ma victoire, mais la victoire des gens du Nord", a lancé ce dimanche Xavier Bertrand, pour qui "l'Histoire retiendra que c'est ici (en Nord-Pas-de-Calais-Picardie) que nous avons stoppé la progression du Front national". Très nettement distancé au premier tour, le candidat des Républicains a infligé au second une très nette défaite à Marine Le Pen : 57,77% des voix contre 42,23% à la présidente du Front national.

Alors à Hénin-Beaumont, dans le fief de la tête de liste frontiste, la déception est grande. Et quand le visage de Xavier Bertrand apparaît sur les écrans géants, il est largement hué. "Ce monsieur a quand même dû récolter les voix du PS et du Parti communiste pour pouvoir battre le FN", déclare, dégouté, Théo. Si l'échec est sévère, Marine Le Pen progresse tout de même d'1,6 point (plus de 100.000 voix) par rapport au premier tour. Alors pour les militants FN, hors de question de parler de défaite.

"On va peser"

"Perdu quoi? Non, on n'a pas perdu. Marine Le Pen était toute seule. En face, Xavier Bertrand a parlé de rassemblement, d'alliance. Il n'est donc pas tout seul, explique Cédric, vêtu du T-shirt bleu-blanc-rouge. A chaque fois, il y a une alliance contre nous mais si vous regardez bien les scores, à chaque fois nous progressons". Au total, la liste de Xavier Bertrand obtient 116 sièges au cœur du futur conseil régional et celle de Marine Le Pen 54 élus. "On va donc peser, un peu moins que si on avait gagné, mais on va peser et de plus en plus. C'est énorme", se félicite Hugues Sion, conseiller départemental FN à Lens.

Et d'ajouter: "On ne va pas dire que c'est une victoire totale mais on progresse en nombre de voix, en pourcentage et surtout on place des élus qui vont pouvoir travailler et être au service des habitants du secteur. Alors qu'il n'y aura plus d'élu socialiste, nous allons rester des opposants politiques dans cette nouvelle assemblée". Les militants frontistes ont déjà prévu de très vite retourner sur les marchés, dans les réunions pour aller chercher de nouveaux électeurs.

Création de comité Bleu Marine

Car l'objectif est désormais 2017 et l'élection présidentielle. Mais pour accéder au pouvoir, il faut séduire de nouveaux électeurs. "Les fonctionnaires, les employés, les gens qui sont victimes de la mondialisation, les ingénieurs qui se retrouvent au chômage… Ils vont venir vers nous, c'est une certitude, croit savoir Philippe. Les socialistes comme les Républicains n'ont rien à leur offrir".

C'est pourquoi, quelques minutes après l’annonce de sa défaite, Marine le Pen à la tribune a annoncé la création dans les prochaines semaines de comité Bleu Marine partout en France afin de, selon la présidente du FN, rassembler les Français de toutes les origines. Sans préciser toutefois leur fonctionnement et la différence avec les permanences du parti qui existent déjà…

>> Retrouvez la carte des résultats complets.

Maxime Ricard avec Céline Martelet