RMC

Roubaix: harcelée par des délinquants, une famille doit déménager

Une cité dans les quartiers Nord de Roubaix.

Une cité dans les quartiers Nord de Roubaix. - AFP

Depuis un an, Philippe et sa famille, qui habitent Roubaix, sont harcelés par les trafiquants de drogue.

"Ils ont gagné une bataille, j'espère qu'ils n'ont pas gagné la guerre". Philippe est à bout de nerf. Ce père de famille, qui habite Roubaix, dans le quartier du Pile, est retranché dans son hôtel à cause d'une bande de trafiquants de drogue, entre 12 et 18 ans selon lui. Depuis un an, c'est le témoin gênant du trafic. Depuis sa fenêtre il observe les voitures défilé et les liasses de billets de 500 euros s'échanger.

Seulement, Philippe ne reste pas les bras croisés. Il appelle souvent la police et un soir il a osé sortir de chez lui pour défier le caïd de la bande Résultat: il s'est retrouvé nez à nez avec deux sabres japonais. Il s'est fait poursuivre par une trentaine de jeunes et sa maison est régulièrement cambriolée.

"Je gêne"

Jusque-là, Philipe n'était pas impressionné.Mardi, il a symboliquement campé dans le hall de l'Hôtel de ville de Roubaix. Jusqu'à ce qu'ils tentent de brûler sa voiture dimanche matin juste devant lui. Aujourd'hui, il craint pour la vie de ses quatre enfants, il a décidé de quitter Roubaix.

"J'espère que les autorités, maintenant, ont la preuve que ces gens sont dangereux", a-t-il témoigné pour RMC. "A travers la fenêtre, on les voit s'échanger de l'argent, c'est des billets de 500 euros, c'est le trafic de drogue. Je gêne car je n'ai pas peur d'alerter les autorités. Ce que je reproche aux autorités, c'est de ne pas protéger les plus faibles".

Romain Poinsot