RMC

Sarkozy veut régler le cas Alliot-Marie avant jeudi

-

- - -

INFO RMC - Nicolas Sarkozy a l'impression d'être entouré d'incapables. Il a décidé de reprendre les choses en main et d'infliger des sanctions. Selon nos informations, il débutera par Michèle Alliot-Marie.

Le chef de l'Etat veut remettre vite de l'ordre dans certains dossiers. Très vite même. Demain mercredi au plus tard. Il souhaite que les affaires qui pourrissent l'ambiance soient évacuées avant son émission face aux Français, jeudi soir sur TF1. En tête de ses soucis, « l'affaire MAM ».
Les dernières vacances en Tunisie de la ministre des Affaires étrangères ne passent pas. L'utilisation du jet privé de l'homme d'affaires Aziz Miled en pleine crise tunisienne n'était pas acceptable. Pas plus que les explications confuses et contradictoires de la chef de la Diplomatie française. Hier encore, Michèle Alliot-Marie a fait un énième démenti en expliquant qu'on était ministre 365 jours par an, 24 heures sur 24... après avoir expliqué dimanche que lorsqu'elle était en vacances, elle n'était pas ministre.
Hier soir, on s'interrogeait à l'Elysée sur son maintien au gouvernement. Nicolas Sarkozy n'en a pas fait mystère lors de son déplacement en Pologne, en expliquant qu'il s'exprimerait officiellement sur la question « dans la semaine ». Mais dans l'entourage du président de la République, on attend surtout des révélations, demain mercredi, du Canard Enchaîné. Le quotidien travaille sur la facture d'hôtel de Michèle Alliot-Marie lors de ces mêmes vacances.
Autant dire qu'à l'heure qu'il est, ceux qui miseraient une pièce sur l'avenir de MAM au gouvernement se comptent probablement sur les doigts d'une main.

C. Jakubyszyn