RMC

A cause de la sécheresse, les murs de milliers de maisons se fissurent

Conséquence inattendue de la sécheresse, des habitants ont remarqué des fissures dans leur maison, notamment en Lorraine où un collectif s'est constitué. Le phénomène n'est pas nouveau, les premières cassures remontent à 2003. Les victimes n'arrive pas à obtenir gain de cause face aux assurances.

C'est l'une des nombreuses conséquences de la sécheresse. En Lorraine, dans l'Est de la France, les murs et plafonds de milliers de maisons se fissurent. Les propriétaires ont remarqué ce phénomène pour la première fois en 2003, en pleine canicule.

Christiane et Alain Pierre, qui vivent à Vandoeuvre-lès-Nancy, ont tenté de consolider les murs, mais la situation ne s'améliore pas. "On en voit ici sur la cheminée", déplorent-ils. Ils ont déjà déboursé 20.000 €, mais les assurances et experts ne suivent pas.

"On a enlevé les arbres qui étaient devant la maison, parce qu'ils estimaient que les racines pompaient l'eau et que c'était, en partie, à cause de ça qu'on avait des fissures sur la maison."

Vers une fédération nationale?

Début 2022, François Manneville a créé l'association "Lorraine cata sécheresse" pour tenter de rééquilibrer le rapport de force entre assurances et sinistrés.

"Ce qu'on demande c'est qu'ils mettent les moyens en amont pour que les sinistrés puissent dire aux assurances 'j'ai une étude de sol par un expert indépendant, qui me dit que c'est la sécheresse donc je déclare mon sinistre' et non pas dans le sens inverse", note le président de l'association.

Ces associations veulent s'unifier pour constituer au plus vite une fédération nationale.

Alfred Aurenche (édité par Astrid Bergere)