RMC

Abandon d'animaux: "Les animaleries vous poussent à la 'consommation'", la colère de la présidente de "30 millions d'Amis"

La fondation 30 millions d'amis tente, dans un clip choc, d'alerter la population sur les 100.000 animaux abandonnés chaque année. Sa présidente, Réha Hutin, regrette sur RMC le "manque de responsabilité" de certains Français.

Un titre dont on se serait bien passés. La France est championne d’Europe d'abandon d'animaux domestiques. C'est le triste record mis en avant par 30 millions d'amis dans sa dernière campagne choc lancée mardi.

Chaque année près de 100.000 animaux domestiques, chiens, chats mais aussi hamsters et lapins, sont laissés par leurs propriétaires, dont 60.000 durant les mois d'été.

"C'est dramatique, les gens ne se rendent pas compte que c'est la réalité"

La présidente de la fondation 30 millions d'amis, Réha Hutin, était l'invitée de Bourdin Direct ce mercredi matin sur RMC, et déplore un "drame chaque année renouvelé" alors que son association envoie des messages d'alerte avant chaque été.

Alors cette année, la campagne se veut coup de poing, avec une dose d'ironie noire avec en fond sonore, We Are the Champions, de Queen, qui a accepté de céder les droits de la chanson à un prix réduit car le guitariste Brian May serait un fervent défenseur des animaux.

30 millions d'amis et la SPA font face à deux types d'abandon. Dans le premier cas le propriétaire amène son animal au refuge. Dans le second, de plus en plus fréquent, il l'abandonne au bord de la route.

Une taxe ? Un durcissement de la loi ? Un permis ? "En France on est très laxistes"

"C'est un drame chaque année renouvelé. Il y a un mieux car il y a 20-30 ans on parlait de 400.000 abandons, mais il y a un manque de responsabilité des personnes qui prennent des animaux. Ce sont des achats 'coup de coeur' car les animaleries vous poussent à la 'consommation' puisque c'est de la marchandise pour eux. Donc c'est ça qu'il faut encadrer absolument.
Les petites annonces des gens qui font des portées pour arrondir les fins de mois... Après on sollicite la famille pour les redonner alors que ce n'est pas nécessairement voulu. Cette irresponsabilité, ces actes irréfléchis font que l'animal qu'on a pris sera abandonné. C'est dramatique, les gens ne se rendent pas compte que c'est la réalité." 

Comment remédier à cela? Reha Hutin prend exemple sur nos voisins qui ont par exemple instauré une taxe pour dissuader de prendre à la légère la vie d'un animal ou encore un permis pour prouver que l'on est en capacité de s'occuper correctement d'un animal.

"En France on est très laxistes. La Suisse, l'Autriche, l'Allemagne ont instauré une taxe. On doit déclarer l'animal et payer une taxe. En Suisse on est obligés de passer un examen de capacité pour détenir un chien. En France il le faudrait aussi. C'est trop facile. Il faut réglementer ce commerce. Quand on voit des élevages industriels. C'est acheté comme des produits de consommation."
James Abbott