RMC

Comment économiser un maximum d'eau dans sa salle de bains

L'équipe du Week-end des experts avec Christian Pessey sont revenus ce samedi sur le gaspillage d'eau et notamment sur le chauffage de l'eau.

Comment économiser l'eau, la chauffer, et l'utiliser confortablement ? C'est la question à laquelle ont tenté de répondre Christian Pessey et l'équipe du Week-end des experts ce samedi sur RMC. Avec la présence d'Hubert Maître, secrétaire général de l'association des industriels de la salle de bains, l'émission a évoqué ces gaspillages qui sont néfastes pour la planète et également pour notre portefeuille.

>>> Réécoutez le podcast complet consacré à l'économie d'eau en cliquant ici

"Les économies d’eau on peut les faire partout", rappelle-t-il logiquement avant de rappeler les gestes simples d'utilisation avec parcimonie de l'eau: douche et brossage de dents rapides, débit d'eau précis dans la douche pour éviter le gaspillage, chasse d'eau à deux débits différents...

Mais s'il y a bien un domaine où le consommateur est mal informé c'est sur ce qui concerne le chauffage de l'eau. Ca peut être selon Hubert Maître, une "source d’économie importante d’eau et d’énergie". Christian Pessey rappelle qu'il n'y a que des estimations concernant cette dépense et que c'est évalué à 250-300 euros par an, parfois jusqu’à 450 pour les familles les plus nombreuses.

Des ballons d'eau chaude plus économiques et plus "verts"?

"En tant que consommateur, on est très mal informés. On ne sait pas combien coûte exactement la production d’eau chaude dans un foyer. La source d’économie serait de produire l’eau là où on la consomme pour avoir un chemin d’eau chaude plus court", explique Hubert Maître.

Certaines technologies pourraient permettre de changer cela à l'avenir. Une start-up française propose même un ballon d'eau chaude spécial qui permet des économies d'énergie, et qui aurait ainsi un effet bénéfique sur la facture et sur l'environnement.

"Il y a des solutions: une startup française propose par exemple trois ballons cylindriques, et quand vous puisez de l’eau chaude, seuls un ballon utilisé se met en chauffe, et pas forcément la totalité. Alors que rien qu’en se lavant les mains avec un ballon classique, vous relancez le cycle de production d’eau chaude."
RMC