RMC

Faut-il suspendre la chasse après la sécheresse et les incendies de l'été?

Certaines associations de protection de la faune réclament un report de l'ouverture de la chasse cette année. Selon elles, l'été, marqué par des conditions climatiques difficiles, a été éprouvant pour les animaux.

Plusieurs associations de protection de la faune réclament une suspension de l’ouverture de la chasse après un été marqué par les incendies et la sécheresse en France.

Une pétition du centre Athénas, centre de protection des animaux sauvages, a déjà récolté plus de 60.000 signatures pour demander un moratoire sur la chasse. La sécheresse et les incendies ont, d'après ces associations, affecté les animaux sauvages. Il faudrait donc leur laisser du répit.

Pour les associations de défense animalière, une certitude, la faune sauvage a souffert de la sécheresse et des incendies cet été.

“On a des expériences locales où on a trouvé des chamois morts, des chevreuils retrouvés morts dans une rivière. Tout le monde peut comprendre qu’avec ce qu’il s’est passé, on va avoir un taux de survie, notamment des plus jeunes, très bas cette année”, assure Roger Mathieu, militant de France Nature Environnement dans la Drôme.

Pas de chasse au chevreuil à La Teste-de-Buch

Il faut donc, d’après lui, faire un bilan dans chaque département. Et prendre des mesures adaptées. “Par exemple, si ça a brûlé, pas de chasse. Et on peut surtout diminuer les quotas voire dire, cette espèce-là, qui est très fragile, cette année, on ne la chasse pas”, appuie-t-il.

Plusieurs fédérations de chasseurs en France réfléchissent à décaler l’ouverture de la chasse. Dans les Landes, celle au sanglier a déjà commencé.

“Là où nous sommes plus sensibles, c’est pour le petit gibier. C’est pour ça que nous attendons le dernier moment pour prendre position. S’il continue à pleuvoir, il n’y aura pas de raison de décaler la chasse cette année”, affirme Jean-Luc Dufau, président de la fédération locale.

Après les incendies à La Teste-de-Buch, en Gironde, où l’incendie a ravagé 7.000 hectares, il n’y aura pas de chasse au chevreuil cette année.

Juliette Chaignon avec Guillaume Descours