RMC

Incendies en Gironde: deux Ehpad ont dû être évacués

Dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, Benoit Elleboode, directeur général de l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, a détaillé l’évacuation de deux Ehpad en Gironde à cause des incendies à proximité.

Des personnes âgées déplacées et relogées, en pleine nuit. Face à la propagation des fumées générées par les deux incendies majeurs en Gironde, deux Ehpad ont été évacués ce lundi soir, à Villandraut, dans la zone du feu de Landiras, et au Pyla-sur-Mer, dans un quartier de La Teste-de-Buch.

"A Villandraut, on a pu déplacer la quinzaine de personnes âgées qui étaient dans l’Ehpad vers l’hôpital de Bazas, juste à côté, donc ça a été assez rapide, explique Benoit Elleboode, directeur général de l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, dans ‘Apolline Matin’ ce mardi sur RMC et RMC Story. Dans les hôpitaux, on a des lits qui sont fermés, ça nous permet de mettre les résidents d’Ehpad et le personnel des Ehpad vient s’occuper d’eux sur ces lits. Sur l’Ehpad du Pyla, il y avait beaucoup plus de résidents, 70, à évacuer. Je tiens à saluer la mobilisation des sociétés d’ambulances, toute la nuit, jusqu’à 1h du matin. Il y avait 21 ambulances pour pouvoir transporter les résidents jusqu’à Bordeaux. Il y en a 45 au CHU. Les autres ont été relogés dans des Ehpad du département, en coordination avec la préfecture et le conseil départemental."

Attention aux fumées pour les personnes à risque

Ces résidents de maisons de retraite seront désormais moins susceptibles d’être victimes des fumées, qui se répandent très largement. "A minuit, à Bordeaux, vous aviez les yeux et la gorge irrités parce qu’on ressentait les fumées", confirme Benoit Elleboode, qui appelle à la vigilance.

"Ce ne sont pas des fumées dangereuses, ce sont des fumées irritantes, explique le directeur de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine. C’est du feu de bois. On conseille à la population générale de ne pas faire d’effort physique intense en extérieur, parce que ça peut irriter, faire tousser. On recommande aussi de ne pas surcharger le 15 et les médecins traitants quand on a de simples irritations et les yeux qui piquent. La chose est différente pour les patients à risque, qui ont des maladies respiratoires ou cardiologiques. Pour eux, les fumées peuvent aggraver les maladies. Ils doivent rester à l’intérieur, éviter de sortir. Et s’ils ont des symptômes, appeler leur médecin ou le 15."

LP