RMC

Les feux d'arboriculteurs pour sauver les récoltes créent un voile de pollution dans la vallée du Rhône

-

- - -

Pour sauver leurs récoltes face à la vague de froid, des torches sont allumées un peu partout dans les régions arboricoles et viticoles. Pas sans conséquences pour l'environnement.

Les feux allumés pendant la nuit par les arboriculteurs pour tenter de sauver leurs récoltes menacées par le gel ont généré un important voile de pollution sur la vallée du Rhône.

"C'est traditionnel et ça arrive pratiquement chaque année quand on a du gel, mais cette fois-ci c'est massif", a confirmé Marie-Blanche Personnaz, directrice de l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

"Il est visible jusqu'à Lyon où la couche de crasse se voit bien"

L'organisme s'apprête à déclencher une "vigilance jaune" à la pollution, au regard "des niveaux de particules importants sur la vallée du Rhône et le bassin lyonnais", a-t-elle dit.

"Le phénomène", a rapporté Mme Personnaz, "très spectaculaire et a rarement été aussi évident". "Il est visible jusqu'à Lyon où la couche de crasse se voit bien", alors même que le trafic automobile, importante source de pollution, est réduit en raison des mesures sanitaires.

La responsable d'Atmo a souligné que les agriculteurs, confrontés au risque de tout perdre, sont "tout à fait dans leur droit" en allumant ces feux, souvent de blocs de paraffine, mais aussi d'autres matières combustibles.

"Mais il faudrait peut-être travailler sur le problème et trouver d'autres solutions quand le phénomène (de gel) est massif", a-t-elle relevé.

La rédaction avec AFP