RMC

De violents orages provoquent une coulée de boue dans le Puy-de-Dôme

Les pompiers ont pu intervenir

Les pompiers ont pu intervenir - AFP

La coulée de boue, provoquée par de fortes pluies, a envahi les rues de ce bourg de 500 habitants.

De violents orages ont entraîné une coulée de boue dimanche soir à Sauvagnat-Sainte-Marthe (Puy-de-Dôme) ainsi que de nombreuses interventions des pompiers dans le département, a indiqué la préfecture.

La coulée de boue, provoquée par de fortes pluies, a envahi les rues de ce bourg de 500 habitants, nécessitant une fermeture partielle de l'autoroute A75 voisine dans la nuit de dimanche à lundi, selon la même source. Plusieurs voitures ont été charriées et accidentées par le torrent de boue, selon le quotidien régional La Montagne.

Dimanche soir, quelques cellules orageuses très intenses ont traversé le département et ont occasionné des chutes de grêle, de très importantes précipitations et des rafales de vent violent (jusqu'à 82 km/h relevé à Issoire). 

Les plus forts cumuls observés ont atteint 50 à 60 mm (soit autant de litres par mètre carré) en six heures et 80 mm sur l'ensemble de l'épisode très localement.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les pompiers ont procédé à 126 interventions dans le Puy-de-Dôme, notamment dans les communes de Cournon-d'Auvergne, Lezoux et Issoire.

Sur le réseau SNCF, des arbres sont tombés sur les axes Clermont-Thiers, Clermont-Morvans et Clermont-Vichy, entraînant une interruption du trafic. Les opérations de déblaiement sont en cours mais la ligne Clermont-Paris a pu être maintenue grâce à des travaux engagés au cours de la nuit.

La vigilance orange aux orages est maintenue lundi jusqu'à 18H00, tandis que la vigilance "pluie-inondation" est repassée en niveau jaune.

Dans l'Allier voisin, également en vigilance orange aux orages, les pompiers ont procédé à 45 interventions dimanche soir, selon la préfecture. La rivière La Sioule a fait l'objet d'une surveillance particulière. "Il a plu énormément mais nous n'avons pas observé de dégâts pour l'instant", a indiqué lundi matin un porte-parole de la préfecture.

La rédaction de RMC avec AFP