RMC

Fortes températures: comment se préparer à la vague de chaleur attendue à partir de lundi ?

Une fontaine à Draguignan dans le Var

Une fontaine à Draguignan dans le Var - Capture d'écran RMC Sport

À Draguignan, ville du Var habituée au fortes chaleurs, les habitants ne s'inquiètent pas de l'arrivée de la canicule. Malgré tout, la mairie a mis en place un dispositif de suivi des personnes les plus vulnérables.

Si l'été arrive ce vendredi, il faudra attendre lundi pour ressentir les premières températures caniculaires. Météo France annonce entre 35 et 40 degrés dès le début de la semaine sur une grande partie du territoire.

Dans le Var, la ville de Draguignan n'a pas attendu l'arrivée de l'été et le thermomètre dépasse les 30 degrés depuis plusieurs jours. Jusqu'à 39 degrés sont attendus en fin de semaine prochaine selon Météo France. Des températures certes élevées mais pas exceptionnelles dans la ville située dans une cuvette et où il fait toujours 4-5 degrés de plus que le littoral.

Suivi pour les plus fragiles

Les habitants sont habitués et ne s'inquiètent pas de ces fortes températures: "C'est normal ! J'ai la climatisation à la maison et dans ma voiture", s'exclame un retraité. "On évitera de sortir pendant les heures où il fera trop chaud", explique une Dracénoise, tandis qu'un autre assure avoir l'habitude.

L’habitude, depuis 2003, c’est aussi le plan canicule. Inscrites sur un registre, les personnes les plus fragiles sont suivies de près: "Nous appelons chaque personne de ce registre le matin et en fin d'après-midi pour qu'elles pensent bien à boire et à rester dans des lieux frais", explique Anne Quintela, Directrice du Centre Communal d’Action Sociale.

Siestes recommandées

"Nous mettons aussi à disposition des lieux rafraîchis par la climatisation si besoin", ajoute-t-elle.

Adjoint aux affaires sociales de la ville, Alain Hainaut, rappelle les précautions à prendre en cas de canicule: "Ne pas sortir lors des chaleurs extrêmes, aérer les lieux de résidence lors de la fraîcheur du matin, se mettre à l'abri aux heures les plus chaudes, la sieste n'étant pas le pire des moyens", assure-t-il.

Olivier Chantereau (avec Guillaume Dussourt)