RMC

Jusqu'à 35 degrés: à quoi va ressembler ce premier pic de chaleur en France cette semaine?

Les prévisions météo de Géraldine de Mori pour RMC.

Il va faire chaud, très chaud par endroits. La France connaîtra son premier pic de chaleur la semaine prochaine, avec des températures supérieures à 30°C dans l'Hexagone, voire 35°C localement, avertit Météo-France. Si on ne parle pas de canicule pour le moment, car les températures nocturnes seront en dessous des 20 degrés, à partir de mardi, il fera très chaud en France et notamment entre le Languedoc et l'Aquitaine.

"Dès lundi, les températures repasseront au-dessus des normales de saison", indique Météo-France dans un bulletin. "Mardi, les températures atteindront généralement 26 à 30°C sur la moitié nord, 28 à 33°C sur la moitié sud", avec une chaleur particulièrement marquée dans les plaines du Sud-Ouest.

"Mercredi, jeudi et vendredi seront les trois journées les plus chaudes", précise Météo-France, avec le mercure atteignant ou dépassant les 30°C "sur la plupart des régions". "On atteindra très souvent 32 à 34 °C du Sud-Ouest à l'Ile-de-France ainsi que sur les régions proches de la vallée du Rhône", indique Météo-France. "Le seuil des très fortes chaleurs (35 °C) pourrait être dépassé localement."

Les températures minimales pourront dépasser 20°C "dans les grandes métropoles ou sur le pourtour méditerranéen", en particulier jeudi et vendredi. 

Les nuits de jeudi et vendredi seront également chaudes: souvent entre 16 et 20°. Parfois, plus de 20° dans les grandes villes ou près de la méditerranée. 

2019 avait été la troisième année la plus chaude en France métropolitaine - après 2018 et 2014 -, marquée par deux épisodes exceptionnels de canicule et un record absolu de 46°C. 2020 s'inscrit dans la même tendance, avec un hiver qui a connu des records de douceur et un printemps qui a été le deuxième plus chaud jamais enregistré.

Avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur pourraient être deux fois plus nombreuses d'ici 2050, prévoit Météo-France.

Géraldine de Mori (avec AFP)