RMC

Opérations escargot, barrages filtrants... Les agriculteurs d'Île-de-France mobilisés contre une Pac aux "idées utopistes vertes"

Les agriculteurs s'apprêtent à bloquer l'Île-de-France dénonçant le nouveau plan "trop vert" des autorités françaises.

Panique sur les routes d'Île-de-France avant les départs en week-end et avant la mise en place des restrictions de déplacement. Des opérations escargot et des barrages filtrants sont prévus lors d'une dizaine de rassemblements d'agriculteurs ce vendredi matin dans toute l'Île-de-France et aussi quelques-uns en Hauts-de-France. Une mobilisation à l'initiative des Jeunes Agriculteurs et de la FNSEA baptisée #sauvetonpaysan.

Selon le site Sytadin, depuis 6h30, plusieurs grands axes autour de Paris connaissent des bouchons ou des ralentissements.

Ils dénoncent une réforme française de la Politique agricole commune, la Pac européenne, qui doit entrer en vigueur à la fin de l'année et qui va conditionner les aides attribuées aux agriculteurs au respect de nouvelles normes environnementales. La France souhaite mettre en place son plan stratégique national (PSN) et y ajouter des éco-régimes ou "eco-scheme", une nouvelle source d'aides conditionnée à la mise en place de pratiques plus respectueuses de l'environnement.

"Plus de verdure sans prendre en compte les conditions économiques"

"On reproche à cette nouvelle Pac, une Pac qui nous oppose et nous divise et qui s'oriente toujours vers plus de verdure sans prendre en compte les conditions économiques des exploitations agricoles", déplore Clément Torpier, président des Jeunes agriculteurs d'Île-de-France, qui sera sur les routes avec son tracteur ce vendredi matin. Cette Pac prévoit "tout un tas de critères et de règlementations au profit d'idées utopistes vertes", ajoute l'agriculteur.

"On a l'ambition d'adresser un message à Emmanuel Macron en guise d'avertissement" assure de son côté Damien Greffin, président de la FNSEA Grand bassin parisien. Les agriculteurs souhaitent aussi peser dans les négociations commerciales avec la grande distribution.

>> A LIRE AUSSI - Ecoles et crèches fermées: on vous explique le "couac" gouvernemental autour de la question des assistantes maternelles

Pierrick Bonno et Guillaume Dussourt (avec AFP)