RMC

Pourquoi les tarifs des assurances ne devraient pas baisser de sitôt

A court et moyen terme, les prix des assurances ne devraient pas baisser en raison, notamment, de la perspective environnementale.

L’augmentation des primes d’assurances habitation et auto était relativement sage ces dernières années. En 2020, la hausse était comprise entre 1 et 2%, et même au premier semestre 2021 il y avait une quasi-stabilité à cause du confinement qui a été marqué par une baisse des sinistres, à la maison comme sur la route. Mais malheureusement ce ne sera pas le cas à partir de l’automne et en 2022.

La principale explication est que c'est la pire année depuis 2013 pour les catastrophes naturelles. La liste ne cesse de s’allonger: les inondations en Europe centrale, notamment en Allemagne, les incendies provoqués par la canicule en Europe du Sud, particulièrement en Grèce. Au total, le cabinet Catastrophe Insight annonce une facture de 15 milliards de dollars, deux fois plus qu’en 2020.

Et l’année n’est pas finie: or, on sait que c’est souvent à l’automne que frappent les ouragans et les tempêtes, qui font aussi beaucoup de dégâts.

En ce moment les tarifs moyens sont de 160 euros en moyenne pour un appart, 230 euros pour une maison, selon le comparateur en ligne Le Lynx, 530 auto au tiers, 750 pour l'assurance tous risques, il faut redouter des hausses de 2 à 4% selon les contrats.

Et à moyen terme, ca ne devrait pas s’arranger…

Les catastrophes naturelles vont être de plus en plus nombreuses: la Fédération française des assurances, dans la foulée du rapport du GIEC, prévoit ainsi un doublement de la facture des évènements climatiques à l'horizon 2040.

La sécheresse cause également une hausse des fissures dans les maisons, ce qui conduit à 25.000 euros de travaux en moyenne.

Et puis il y a les tendances plus structurelles comme le retour à la vie normale : il y a plus de sinistres, à la fois sur la route et à la maison, avec des coûts de réparation en hausse car il y a plus de normes, et des technologies plus coûteuses.

Comment réduire ses frais d’assurance ?

Faire jouer la concurrence, utiliser les comparateurs qui sont des outils pratiques, d’autant plus qu’on peut résilier à tout moment depuis la loi Hamon. Comme avec son banquier il faut négocier. Notamment entre assureurs en ligne et ceux qui ont pignon sur rue.

Préférez si vous pouvez le paiement annuel au mensuel car il y a une majoration sur le fractionné.

Regroupez vos contrats: en souscrivant tous vos contrats d'assurance chez le même assureur, vous pouvez bénéficier d'un tarif avantageux ou renégocier plus facilement le montant de votre assurance auto.

>>> A LIRE AUSSI - Nouveau record de chaleur en Europe: il fait 47,4 degrés en Andalousie ce week-end

Emmanuel Lechypre (avec J.A.)