RMC

Sécheresse: inquiétude sur l'état des arbres qui perdent déjà leurs feuilles

Des feuilles partout par terre. Les arbres sont déjà dénudés alors que nous sommes au mois de juillet. Un phénomène de plus en plus précoce du à la canicule et à la sécheresse qui inquiète sur l'état de nos arbres.

Le mois de juillet se termine à peine et pourtant les trottoirs sont jonchés de feuilles mortes, alors même que Météo-France annonce une nouvelle vague de chaleur pour le début du mois d'août avec des températures au-dessus des 30°C. Une précocité jamais vue jusqu'ici. Pendant trois ans de suite, de 2018 à 2020, le même phénomène s'est produit.

La chute des feuilles est un système de défense face aux fortes chaleur pour les arbres. Elle permet aux arbres de réguler leur température: "ils transpirent par les feuilles et quand il y a un manque d'eau, il y a un phénomène hormonal qui fait que les feuilles tombent pour éviter d'avoir trop de feuilles et donc de perdre encore plus d'eau", explique Serge Zaka, docteur en agro-climatologie.

Des arbres fragilisés

Avec ces vagues de chaleur de plus en plus fortes, de plus en plus tôt, les arbres perdent aussi leurs feuilles de plus en plus tôt. Mais à force de fortes vagues de sécheresse, il n'y a pas que les pertes de feuilles qui vont poser problème. Les périodes de sécheresse plus fréquentes, plus intenses, peuvent grandement fragiliser les arbres. Déjà cette année, "on a observé la mort végétale d'arbres les plus jeunes qui ont des racines moins profondes pour puiser l'eau" explique Serge Zaka.

"Si en 2023, 2024, 2025, on observe une sécheresse similaire, cette fatigue végétale va s'installer et même des arbres plus vieux, trois ou quatre ans, vont subir cette sécheresse, voir mourir", juge le docteur en agro-climatologie.

La mort de ces arbres à cause de la sécheresse pourrait causer d'importantes conséquences car des arbres morts et secs sont le terrain idéal pour la propagation d'incendies, comme ceux qui se déroulent sur le territoire français depuis le début de l'été.

Océane Théard (avec MM)