RMC

Seniors et applis de rencontre: "Aujourd'hui, on est loin du club de Scrabble et du thé dansant"

-

- - -

Selon une étude publiée ce mercredi, les 70-75 ans seraient 9% à fréquenter les sites de rencontres. Une tendance qui a poussé le leader des sites de rencontres en France Meetic à lancer son site spécialement dédié aux seniors Disonsdemain.fr. Pour Sophie AK-Gazeau, la directrice, les seniors d'aujourd'hui sont bien plus ouverts d'esprit à l'idée de refaire leur vie.

Sophie AK-Gazeau est directrice de Disonsdemain.fr:

"Les plus de 50 ans sont de plus en plus connectés. Ils sont aussi de plus en plus ouverts d'esprit. Dès 2015, on avait 37% des célibataires de plus de 50% qui disait avoir déjà utilisé un service de rencontre. Donc ça devient évident que c'est le bon moyen de rencontrer quelqu'un à un âge où on n'a pas forcément envie d'aller faire la tournée des bars et des boites de nuit.

Notre site Disonsdemain.fr, spécialement dédié aux seniors de plus de 50 ans a été lancé fin mai 2017. Ce sont des réflexions qui existaient chez nous depuis plus longtemps parce que les célibataires de plus de 50 ans sont 9 millions sur les 25 millions de célibataires français. Nous avons aujourd'hui 300.000 inscrits sur le site. Et 40% des inscrits ont plus de 60 ans. Nous avons fait tout un travail sur le site pour simplifier l'interface, on a évidemment fait l'impasse sur les questions 'est ce que vous voulez avoir des enfants', donc il y a une adaptation à la cible

Nous avons identifié un état d'esprit assez spécifique à ces générations. Aujourd'hui, quand on a 50 ans on peut considérer qu'on a encore la moitié de sa vie devant soi, en revanche on a déjà eu une première vie. Beaucoup sont divorcés et ont des grands enfants, donc ils pensent à eux, ils sont plus centrés sur eux-mêmes. Ils ont plus de liberté, psychologiquement et financièrement parfois.

"C'est une deuxième vie"

Ça va au-delà d'une seconde jeunesse, c'est une deuxième vie. Lors des événements pour célibataires que nous organisons, nous entendons ces célibataires. Ils n'ont plus la pression sociale que l'on peut avoir à 30 ans quand on se dit que l'on va peut-être épouser ou fonder une famille avec la personne que l'on va rencontrer sur un site de rencontres. Les seniors cherchent des compagnons, ils ne cherchent pas des gens pour emménager ensemble mais pour partager des loisirs.

Ce qui nous a frappé chez Meetic, c'est que parmi toutes les sites ou applis de rencontre en ligne, il n'y avait pas vraiment de site dédié à cette catégorie de population. Les plus de 50 ans ne sont plus des gens qui vont au thé dansant ou au club de scrabble, on est très loin de ça.

Le nombre d'inscrits va bien au-delà de toutes les prévisions que l'on avait, ça va bien au-delà de nos espérances, ça nous conforte dans notre initiative. L'idée est de leur faire gagner du temps. Ils rencontrent des gens qui sont au même moment de vie qu'eux, dans leur région avec les mêmes attentes et le même état d'esprit".

Propos recueillis par Paulina Benavente