RMC

32 m2 pour 6 personnes: le quotidien "malheureux" des enfants de Baya

Selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, de plus en plus de familles sont touchées par le surpeuplement. Reportage RMC à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine.

Des familles entières, dans à peine 30m2. Le surpeuplement est à la hausse en France, avec 8,6 millions de personnes touchées en 2013, , publié ce mardi. Entre 2006 et 2016, l'association a constaté une augmentation de 17% du nombre de personnes en surpeuplement. 

Un phénomène qui se caractérise par plusieurs facteurs: l'augmentation de la pauvreté et de la précarité, l'évolution des structures familiales et les phénomènes migratoires. Une meilleure gestion des logements sociaux pourrait pallier le problème, selon la Fondation.

Selon la norme de l'INSEE, une famille doit vivre avec des commodités (toilettes/douche/cuisine), un salon et une chambre par enfant de plus de 7 ans (ou une chambre pour 2 s'il sont de même sexe). RMC a rencontré Baya et ses enfants, âgés entre 1 et 12 ans. Ils vivent ensemble depuis six ans dans un appartement insalubre de 32m2 pour 6 personnes, à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine.

"Quand je vois mes enfants, j'ai envie de me suicider"

La petite Elissa dort ainsi avec sa soeur aînée dans le salon. Une pièce centrale et multifonction. La maman dort dans une chambre, équipée d'un lit double... pour elle et ces 3 autres enfants.

"Il y a le bébé, moi à côté, et la troisième dort sur le bois de la tête de lit. Les morts ne sont pas comme moi: je serai peut-être mieux dans une tombe. Quand je vois mes enfants, j'ai envie de me suicider. Ils n'ont pas de chambre, ils ne dorment pas bien, ils sont malheureux et moi, je ne peux rien faire". 
Bettina De Guglielmo et X.A