RMC

Alain Juppé plus fort que son compte parodique? "L’original dépasse parfois la fiction"

Alain Juppé à Valenciennes, le 7 octobre 2016.

Alain Juppé à Valenciennes, le 7 octobre 2016. - GEORGES GOBET / AFP

Sur Twitter, il s’appelle Alain Jupépé. Parmi ses 14.000 abonnés, il y en a sûrement une partie qui croit d’ailleurs suivre le vrai Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre. Son âge ou sa raideur supposée sont les thèmes privilégiés d’Alain Jupépé sur le réseau social.

"On demande souvent à Alain Jupépé comment on peut choisir d’endosser une identité parodique sur Twitter. En effet, on ne tire pas la couverture à soi, personne ne vous reconnait et même, on finit par attribuer vos bons mots à votre original. Mais voilà, en ce qui me concerne, c’est différent. Et cela vient, justement de l’original, Alain Juppé. On dit souvent d’Alain Juppé qu’il n’est pas sympathique, qu’il dégage autant d’ondes de bienveillance qu’un four à micro-ondes en panne et qu’il est aussi chaud qu’un iceberg en pleine ère glaciaire. Tout ceci est, à l’évidence faux.

Il a le tort d’être en avance sur son temps. Son manque d’empathie, son aspect mécanique et froid, sa supériorité sur le reste du monde n’est, en fait, que l’aboutissement de ce qu’incarnent Robocop et Terminator. Alain Juppé est l’homme inoxydable, peut-être parce qu’il est né avant la découverte du fer mais ça, c’est une autre histoire.

"Je ne pensais pas que l’original balancerait des "je les emmerde" pour faire le buzz"

Aussi, l’original dépasse, parfois la fiction. Quand j’ai commencé à twitter en tant qu’Alain Jupépé, je n’osais pas penser qu’un jour l’original ferait des bière-pongs dans une chemise à carreau achetée par son communiquant deux heures avant, et dont on oublierait d’enlever l’étiquette… Je ne pensais pas que l’original balancerait des «je les emmerde» devant les caméras pour faire le buzz. 

En voyant jour après jour les efforts de l’original pour «faire jeune et sympathique», allant même jusqu’à raconter, dans un livre, qu’il était un tombeur chaud du slip kangourou, j’ai été obligé de mettre la barre plus haut. Et c’est ainsi qu’Alain Jupépé est devenu ce qu’il est. Un génie de la politique, toujours en recherche d’amour, de bisous et de câlins.

"Parfois, on s’adresse à Alain Jupépé en pensant que c’est l’original"

Pour devenir humain, l’original devient parfois vulgaire, parfois ridicule, parfois grivois, ce qui tendrait à prouver que l’image qu'il se fait de l’électeur est une image ridicule, grivoise et vulgaire. Ce qui est peu flatteur. En revanche, Alain Jupépé, pour devenir humain, n’a qu’à être aussi excessif que l’original ce qui fait que, parfois, on s’adresse à Alain Jupépé en pensant que c’est l’original. Ambigüité étrange car, quand on lit la bio d’Alain Jupépé, on voit bien, en plus du nom qu’il s’agit d’un compte parodique d'Alain Juppé.

Au final pourquoi Alain Jupépé? Simplement parce qu’Alain Juppé. A sa création, il n’était pas question que l’original soit candidat à la Présidentielle, mais aujourd’hui, la présence de l’un comme de l’autre est devenue nécessaire à la vie politique d’une part et à la vie de Twitter de l’autre… Enfin c’est ce que les deux croient mais rendons-nous à l’évidence, leur absence, à l’un comme à l’autre, ne vous bouleverserait pas plus que ça."

Par Antoine Maes