RMC

Arnaques aux vacances: les règles changent pour les voyages organisés dès le 1er juillet

Une nouvelle directive européenne entre en vigueur le 1er juillet: l'objectif de cette réforme est de renforcer l'obligation d'information des professionnels vis-à-vis des consommateurs. Concrètement, les agences de voyage devront donner tous les détails du séjour au voyageur avant de conclure le contrat. Explications.

A partir du 1er juillet, si vous réservez un voyage organisé, vous serez mieux informé et protégé. Les agences de voyage seront désormais tenues de vous fournir tous les détails du séjour avant de conclure le contrat.

Le but: en finir avec les contrats des voyages organisés parfois très flous. Le plus souvent, le contrat ne mentionne pas les durées des escales ou des correspondances en avion. N'y figurent pas toujours non plus les prix des excursions ou les éventuels coûts supplémentaires. Grâce à la nouvelle réglementation, tous ces éléments doivent être portées à la connaissance du client.

Une nouvelle qui réjouit Benjamin Douriez, rédacteur en chef à 60 millions de consommateurs: "Les droits du consommateur sont mieux encadrés. Par exemple, on va vous donner avec précision les horaires du vol, les éventuelles escales donc si vous vous retrouvez dans un séjour dans une excursion où aucun guide ne parle français, vous devez en être informé avant l'achat. Ca fait partie des choses qui sont renforcées avec cette nouvelle réglementation".

"Nous les entreprises, on s'adapte"

Un plus pour les consommateurs, mais qui suppose que les professionnels du tourisme revoient tous leurs contrats. Valérie Boned est secrétaire générale du syndicat Entreprises du Voyage: "Nous les entreprises, on n'a pas le choix, on s'adapte. On doit revoir les contrats de vente, les conditions avec des façons de communiquer avec le client un peu plus précises".

Le syndicat recommande d'ailleurs aux agences de voyages de respecter rigoureusement les nouvelles obligations afin d'éviter des contentieux pour non-conformité des contrats.

Alice Froussard et Marie Régnier