RMC

Baisse des dotations de l'Etat: "J'ai été amené à augmenter de 25% le montant du foncier bâti"

A partir de ce lundi et jusqu'à samedi, l'association des départements de France (ADF) lance une semaine de mobilisation face au désengagement de l'Etat (illustration)

A partir de ce lundi et jusqu'à samedi, l'association des départements de France (ADF) lance une semaine de mobilisation face au désengagement de l'Etat (illustration) - AFP

REPORTAGE - A partir de ce lundi et jusqu'à samedi, l'association des départements de France (ADF) lance une semaine de mobilisation face au désengagement de l'Etat et à la diminution de leurs moyens d'action. Une baisse des dotations qui a des conséquences directes sur la vie des habitants du département du Nord.

Certains départements en danger appellent à l'aide. De lundi à samedi, l'association des départements de France (ADF) lance une semaine de mobilisation face au désengagement de l'Etat et à la diminution de leurs moyens d'action. Cette campagne prendra la forme d'affichage ou d'annonces dans la presse locale, pour alerter l'opinion publique sur ce que les départements ne pourront plus faire faute de moyens suffisants, selon l'ADF. Une baisse des dotations qui a des conséquences directes sur la vie des habitants du département du Nord.

Les départements ont à charge une partie du paiement du RSA, mais assurent aussi l'assistance maternelle pour les enfants, l'aide à domicile pour les seniors, ou encore l'entretien des routes et des collèges. Et dans cette petite commune située près de Lille, entre nids de poule, chaussée déformée et bitume arraché, , la route fait grise mine. Ce que déplore Marie-Hélène: "On a pu remarquer que la route était abîmée du fait du passage des machines agricoles. Et malheureusement, elles ne sont pas refaites assez souvent". A la frontière belge, c'est cette fois un collège qui aurait bien besoin d'un lifting.

"On va droit dans le mur"

"On a découvert trois fissures dans l'ensemble de l'immeuble. Ce qui fait trois salles de classe en moins à utiliser, déplore Philippe Bertout, responsable des bâtiments dans le département. On a recherché tout de suite un autre site afin de reconstruire le collège". Cela devrait coûter 18 millions d'euros. Des travaux à la charge du département. Son président Jean-René Lecerf a choisi de se tourner vers ses administrés pour compenser la baisse des dotations de l'Etat.

"J'ai effectivement été amené lors du dernier budget à augmenter de 25% le montant du foncier bâti, assure-t-il. Cela rapportera 100 millions d'euros au département. Mais on va droit dans le mur". A noter que l'an dernier, le Nord a reçu une aide d'urgence de 11 millions d'euros de la part de l'Etat. La plus importante de France.

M.R avec Anaïs Bouitcha