RMC

"C'est stylé": la nouvelle vaisselle réutilisable de McDonald's massivement volée par des clients

Depuis le 1er janvier, les fast-foods doivent servir leurs clients sur place dans de la vaisselle réutilisable. Un virage écologique qui n'est pas sans conséquence. Chez McDonald's, cette vaisselle est déjà très prisée par les clients... qui repartent avec.

Verres, boîtes en plastique lavables de nuggets ou de frites... Depuis le 1er janvier, toutes les enseignes de restauration rapide doivent utiliser de la vaisselle réutilisable pour la consommation sur place. Une pratique plus écologique, mais qui a un effet plutôt inattendu. Car pour certains, les vols ont considérablement augmenté.

Pas besoin de passer beaucoup de temps devant un McDonald's pour trouver des clients qui ressortent avec de la vaisselle.

“J’ai pris cette boite de petite frite parce que je la trouve jolie. Moi, j’ai pris une grande frite et un petit verre”, indiquent ces deux lycéens.

Mais Mathéo et Chérine n’en feront pas le même usage. “Quand je suis chez moi, je peux réutiliser cette vaisselle, ça fait un style”, indique Chérine. “Moi, c’est juste que j’avais besoin d’un cendrier, donc voilà”, affirme de son côté Mathéo.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Une communication à venir de McDonald's

Beaucoup de jeunes affichent d’ailleurs leur butin sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs comme ça que Mathéo a eu l’idée. “J’ai vu sur TikTok des gens qui repartent avec. J’ai trouvé ça plutôt drôle et du coup, on l’a fait aussi”, détaille-t-il.

Contactés, plusieurs patrons de McDonald’s confirment que les pertes sont parfois importantes. Mais pas de quoi s’inquiéter.

“On ne parle pas trop de vols, on parle plutôt de pertes. Le vol, finalement, est une toute petite partie de la perte. Toutes ces pertes, l’objectif, c’est de les minimiser au maximum. Il faut informer le consommateur sur pourquoi il faut ramener ces contenants, pourquoi c’est important écologiquement parlant, pour qu’il ait le parcours suffisamment clair dans le restaurant”, affirme Benjamin Péri, co-fondateur de Pyxo, l’entreprise qui fournit ces nouveaux emballages.

Selon la chaîne de restauration, il est trop tôt pour estimer les pertes, mais elle compte renforcer sa communication pour sensibiliser les clients.

Vincent Chevalier et Victor Tubiana avec Guillaume Descours