RMC

"Ce n'est plus le mouvement que j'ai connu": Eric Drouet explique sur RMC pourquoi il range son gilet jaune

La figure du mouvement des "gilets jaunes" Eric Drouet a expliqué ce week-end sur les réseaux sociaux qu'il ne comptait plus participer au mouvement des "gilets jaunes", victime d'épuisement selon lui.

Eric Drouet, figure du mouvement des "gilets jaunes", a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il quittait le mouvement lancé en novembre 2018. Le chauffeur routier est venu ce lundi matin sur RMC en expliquer les raisons.

"Ce n’est plus le mouvement des “gilets jaunes” comme je l’ai connu au début. On est partis sur des actions ou des manifestations qui n’avancent plus à rien (sic). On est rentrés dans une routine. Les gens viennent sur Paris, défilent, et rentrent chez eux sans aucun résultat, et ça depuis déjà quelques mois."

"Le gouvernement reste imperméable à ce qu’il se passe dans la rue et attend que le mouvement s’épuise"

Il estime que son mouvement n'obtient donc plus assez de résultats, à l'image de la contestation contre la réforme des retraites qui n'obtient selon lui aucune écoute de la part du gouvernement.

"On aimerait plus de résultats plus d’écoute, plus de prises de position de ce gouvernement. Un peu comme pour les retraites. Les grévistes se rendent compte de ce qu’il se passe avec les “gilets jaunes” depuis un an et demi: c’est qu’il y a aucune réponse. Le gouvernement reste imperméable à ce qu’il se passe dans la rue et attend que le mouvement s’épuise. A mon avis c’est déjà décidé de ne pas répondre à la contestation."

"On est là à dire que depuis plusieurs mois ça n’aboutit à rien"

Il y aurait également quelques querelles internes au mouvement des "gilets jaunes" qui expliqueraient son départ.

"Sur Paris, les gens qui déterrent la manifestation n’arrivent pas à écouter les “gilets jaunes” qui viennent manifester avec eux tous les samedis. On est là à dire que depuis plusieurs mois ça n’aboutit à rien et qu’il faudrait peut-être changer de mode opératoire mais les gens restent dans cette routine."

Eric Drouet aimerait "des actions qui gênent" pour pouvoir être entendu sur la scène nationale et "être là où on nous attend pas". "Je regrette que le mouvement n’ait pas continué sur sa lancée du début", conclu-t-il.

J.A.