RMC

Chronopost ne livre plus certains quartiers de Saint-Denis: "C'est la double peine pour les habitants"

Depuis plusieurs mois, Chronopost ne livre plus dans certains quartiers de Saint-Denis. La société aurait pris cette décision pour des raisons de sécurité. Pour le conseiller municipal de la ville invité chez les GG Majid Messaoudene, cela pénalise encore davantage les habitants.

Dans certains quartiers de Saint-Denis, les colis ne sont tout simplement pas livrés par Chronopost. Les livreurs les déposent directement au bureau de poste ou en point relais. La raison invoquée: un manque de sécurité dans certains quartiers jugés sensibles après une agression.

Inadmissible selon le conseiller municipal de la ville Majid Messaoudene:

"Chronopost vend un service qu'il n'assure pas. Au moment de la commande, Chronopost ne précise pas que telle ou telle adresse ne sera pas desservie. Donc ça veut dire que le client découvre que son colis a été livré soit au bureau de poste, soit au point relais. Ce n'est pas acceptable."

"Pourquoi les livreurs sont-ils seuls ?"

Invité chez les GG, le conseiller municipal assure avoir connaissance des problèmes de sécurité de la ville:

"Nous ne nions pas les problèmes de sécurité. Avec le maire, nous demandons des renforts de forces de police, il nous en manque 200 sur la ville. Ce qu'on dit à Chronopost c'est qu'il faut créer les conditions avec nous, avec la police pour que les livreurs puissent livrer partout sur le territoire. Pourquoi les livreurs sont-ils seuls? Est-ce que c'est pour un souci d'économie?"

Majid Messaoudene estime que Chronopost doit respecter sa mission:

"Chronopost est une filiale à 100% de La Poste et La Poste est un établissement détenu par l'Etat. La Poste et l'Etat doivent être garants d'une égalité de traitement sur le territoire. Nous ne sommes pas dans le déni sur les questions de sécurité. On sait que certains livreurs ont été agressés. Mais ce n'est pas une raison pour donner la double peine aux habitants de Saint-Denis. C'est tout ce que nous disons."
RMC