RMC

Confinement: le Conseil d'Etat demande de revoir la copie sur le sport, les marchés et les visites médicales

RMC
La plus haute juridiction administrative a jugé "trop large" l'autorisation de pratiques sportives individuelles, telles que le jogging.

Au terme d'un premier week-end de confinement, les autorités préparent le terrain à la prolongation de cette mesure inédite, pour l'instant décrétée jusqu'à fin mars, comme le demandent de nombreuses voix dans le monde médical. Le conseil scientifique créé sur le Covid-19 doit se prononcer lundi.

Le Conseil d'Etat a refusé soir d'ordonner le "confinement total" réclamé en urgence par certains médecins pour endiguer l'épidémie de coronavirus, mais a toutefois enjoint au gouvernement de revoir d'ici 48 heures certaines dérogations de déplacement "au caractère ambigu", notamment celles pour motifs de santé ou pour l'activité physique.

La plus haute juridiction administrative a jugé "trop large" l'autorisation de pratiques sportives individuelles, telles que le jogging. Elle a aussi enjoint au gouvernement de "préciser" le "degré d'urgence" des motifs de santé justifiant un déplacement et d"'évaluer les risques pour la santé publique du maintien (...) des marchés ouverts, compte tenu de leur taille et de leur niveau de fréquentation".

La "vague" s'aggrave et le confinement pourrait se prolonger en France, où l'épidémie de coronavirus a tué au moins 674 personnes, dont pour la première fois un médecin hospitalier, et entraîne des hospitalisations toujours plus nombreuses. Entre samedi et dimanche, 112 décès supplémentaires ont été enregistrés dans les hôpitaux, a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

La rédaction de RMC (avec AFP)