RMC

De plus en plus de femmes tatouées et tatoueuses: "Ça sent moins le légionnaire ou le biker"

Il y a aujourd'hui plus de femmes tatouées que d'hommes avec un tatouage. A la veille de l'ouverture du 8e Mondial du tatouage à Paris, Jean-Jacques Bourdin a reçu ce vendredi Jérôme Pierrat, rédacteur en chef de Tatouage magazine pour parler notamment de cette "tendance récente".

Les femmes sont plus tatouées que les hommes. Selon un sondage publié par le syndicat national des artistes tatoueurs en janvier 2017, elles sont ainsi 16% à déclarer être tatouées, contre 10% des hommes. Alors qu’elles n’étaient que 9% en 2010. Elles y voient, selon ce sondage, "un moyen de se réapproprier leur corps". "Ce phénomène est assez récent", note Jérôme Pierrat, rédacteur en chef de Tatouage magazine, invité ce vendredi de Bourdin Direct à la veille de l'ouverture du 8e Mondial du tatouage. "Ça a changé avec la démocratisation du tatouage. Avant c'était plutôt un domaine masculin. C'est vécu comme un bijou corporel pour beaucoup de femmes".

Jérôme Pierrat relève également qu'il y a "de plus en plus de femmes tatoueuses aussi". "Avant c'était un milieu très masculin. Ça sentait le légionnaire, le biker et le marin en goguette. Aujourd'hui on est loin de tout ça."

"Les messages écrits, c'est pour les footballeurs"

Selon le sondage Ifop, 55% des français estiment que le tatouage est un art. "Ça dépend, il y en a qui sont artistes et d'autres qui sont artisans et pas forcément bons artisans, nuance Jérôme Pierrat. C'est un art populaire et quelques-uns se distinguent et sont de vrais artistes."

"Les tendances? Il y a toujours les éternels tatouage japonais – les dragons, les fleurs... Après il y a du tatouage ornemental. On est sur des tendances esthétiques. Les messages, il y en a de moins en moins ou alors des messages écrits, mais c'est très footballeurs."

P. G. avec J-J. Bourdin