RMC

Débat PS: l'alliance secrète Hollande/Valls

Le troisième et dernier débat entre les six candidats à la primaire PS se déroulera en exclusivité ce soir sur RMC et BFMTV à partir de 20h.

Le troisième et dernier débat entre les six candidats à la primaire PS se déroulera en exclusivité ce soir sur RMC et BFMTV à partir de 20h. - -

Dernier débat décisif avant le premier tour des primaires socialistes ce soir à 20h30 sur RMC et BFMTV. En coulisses, l'heure est aux derniers préparatifs. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y a plus vraiment six candidats...

Non seulement les alliances de l’entre-deux tours sont prêtes, mais certains candidats ont même préparé le débat de ce soir ensemble pour se répartir les rôles et tromper leurs adversaires. C’est la fameuse théorie des jeux, appelée aussi « dilemme du prisonnier ».

Le «dilemme du prisonnier»

Si deux prisonniers coopèrent alors que les autres ne le savent pas, ils sont beaucoup plus forts. Ce soir, les deux prisonniers s’appellent François Hollande et Manuel Valls. Ils ont conclu une sorte de marché en décidant de faire campagne ensemble si François Hollande l’emporte. D’abord parce qu’ils sont assez proches idéologiquement. Ensuite parce que Manuel Valls a choisi son camp très tôt pour en retenir le plus grand bénéfice. Ca s’est d'ailleurs vu dès le débat de la semaine dernière. Pendant la pause publicitaire, Hollande a fait passer un petit papier à Valls. L’un des deux protagonistes confirme en off qu'ils pouvaient en effet leur arriver de préparer le débat ensemble, d’en parler, et de faire des coups, notamment pour prendre en sandwich Martine Aubry sur certains sujets.

Y a-t-il d'autres alliances secrètes ce soir ?

Pour Ségolène Royal, c’est difficile à savoir. Car il y a encore quelques jours, elle croyait toujours en ses chances d’être au second tour, persuadée que les sondages ne veulent rien dire car nul ne connaît vraiment le nombre et le profil des millions de Français qui iront voter dimanche. Pourtant l’écart qui la sépare - dans ces sondages contestés - de François Hollande et Martine Aubry apparaît quand même très important. Un rapprochement Royal-Aubry pour le second tour n'est pas à exclure. D’ailleurs, quand on écoute le portrait que faisait hier Royal sur Hollande - le fameux candidat « normal » - on se dit que l’alliance Royal-Hollande entre les deux tours est bien improbable: « La normalité, c'est une forme de banalité. La scène avec Chirac en Corrèze, c'est la connivence entre deux notables locaux. On accède au pouvoir et après moins on bouge de choses mieux l'on se porte. Comme ça on ne mécontente personne ». Il se trouve que le tirage au sort de ce soir a placé côte-à-côte Ségolène Royal et François Hollande…Et il est possible que cette proximité physique provoque quelques étincelles.

«Il y a toujours une surprise dans un scrutin»

Arnaud Montebourg lui, parce qu’il est le plus différent de tous les autres, veut croire qu’il pourrait être dimanche soir le troisième homme, devant Royal donc. Dans ce cas, il négociera quoiqu’il arrive avec le vainqueur. Il sera la « caution de gauche » du candidat quel qu’il soit. Il s’est, au fond, rendu indispensable dans cette présidentielle. Ce qui le fait d’ores-et-déjà l’un des vainqueurs des primaires. En coulisses, les partisans d’Hollande en rêvent. Car leur champion, on l’a vu, n’aime pas la confrontation. Il n’a pas envie d’un face-à-face avec Aubry qui risquerait de laisser des traces sur le vaincu comme sur le vainqueur. Aubry comme Royal, qui pourraient bien faire sensation en s’alliant entre les deux tours, n’ont aucune intention de faire le cadeau du second tour à Hollande. Et François Hollande, qui se faisait philosophe prémonitoire à quelques jours du retrait de DSK de la course, ferait bien lui aussi de méditer ses propres paroles: « Il y a toujours une surprise dans un scrutin. Bonne ou mauvaise mais il y a toujours une surprise, un événement qui n'a pas été anticipé. Cela fait quand même 25 ans que l'on fait se constat à posteriori, et cela fait 25 ans que l'on continue à nous dire qu'on connait déjà le résultat à d'avance ». Pour les surprises, rendez-vous ce soir sur RMC et BFM TV à partir de 20h30.

Écoutez ci-dessous « Les coulisses de la politique » de ce mercredi 5 octobre 2011 sur RMC avec Christophe Jakubyszyn et Jean-Jacques Bourdin :

Christophe Jakubyszyn