RMC

Déconfinement: Edouard Philippe demande aux personnes âgées de continuer à limiter leurs contacts et sorties

Le Premier ministre a présenté ce mardi devant l'Assemblée nationale "la stratégie nationale du plan de déconfinement" qui débutera le 11 mai.

Le déconfinement, mais pas tout à fait. Lors d'une prise de parole très attendue à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a donné le "mode d'emploi" du plan de sortie de confinement. Ecoles, masques, transports: de nombreuses annonces ont été faites. Mais sous réserve que... le déconfinement se passe bien le 11 mai, comme annoncé. 

Car "si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai" ou alors "plus strictement", a-t-il prévenu. Il faut bien déconfiner pour éviter "le risque d'écroulement" de l'activité économique et de l'emploi, mais "progressivement, prudemment" et encore, "si les conditions sont réunies" et que le nombre de cas et d'hospitalisations continue de baisser. 

Le gouvernement va ainsi demander aux personnes âgées de "continuer à se protéger" après le 11 mai, en limitant leurs contacts et leurs sorties, précisant que cette recommandation ne ferait pas l'objet de contrôle.

"Nous demanderons à nos aînés de continuer à se protéger. Il faut qu'ils respectent des règles similaires à la période de confinement, (...) en limitant leurs contacts, et donc leurs sorties", a dit le chef du gouvernement, leur demandant "de la patience", devant l'Assemblée nationale. "En vous protégeant, vous protégez le système hospitalier", a-t-il ajouté.

Edouard Philippe a annoncé qu'après une première phase de déconfinement le 11 mai, une nouvelle étape s'ouvrira le 2 juin pour trois semaines, avec de nouvelles mesures qui dépendront du niveau de l'épidémie.

La rédaction de RMC