RMC

"Dupin Quotidien": souscrire une assurance vie a-t-il encore un intérêt?

Une enquête a été menée par l'association de consommateurs CLCV concernant l'assurance vie. A travers l'étude, elle a pu constater un écart important au niveau du rendement annuel des contrats d'assurance vie. Décryptage sur RMC.

Quel est l'intérêt de placer son argent dans une assurance vie? L’association de consommateurs CLCV a mené pour la 2ème année une grande étude sur les assurances vie. Les frais, les taux, la redistribution des bénéfices ont été passés au crible. Et parfois, ce n’est pas brillant. 

Premier constat: le manque de transparence. Moins d’un organisme sur deux a répondu à leurs questions, qu’il s’agisse de bancassurances ou d’assureurs mutuelles.

Mais le plus important dans cette étude ce sont les écarts de rendements de vos assurances vie: c’est ce que rapporte votre contrat chaque année. Mieux vaut être vigilant. Les chiffres vont du simple au quadruple: de 0,75 % pour le contrat le moins bien rémunéré (moins que l’inflation) - "Garantie Retraite Euros" à la Caisse d’Epargne, par exemple, jusqu’à 3,5 % de rendement pour le meilleur contrat, "Cap Etudes" à la Maif.

Comment faire pour garantir un meilleur rendement ?

Le problème, c’est que cette baisse des rendements touche les fonds en euros. Ce sont pourtant les contrats les plus sûrs, qui garantissent des rendements stables. Les assurés vont perdre du pouvoir d’achat sur leurs économies, selon le constat de l’économiste Philippe Crevel. Selon lui, si on ne veut pas perdre d’argent, il faut avoir le "goût du risque".

Certains organismes nous incitent à prendre des contrats unités de compte. Il s’agit en fait d’actions. C’est simple, soit vous gagnez, soit vous perdez.

Autre solution du côté des assureurs cette fois, équilibrer la chute des rendements en redistribuant un peu plus de bénéfices, pour équilibrer les évolutions de taux. C’est d’ailleurs la grande demande des associations de consommateurs.

L'assurance vie n'est pas une épargne

Si l’organisme engrange des bénéfices pendant des années grâce à votre argent, vous devriez pouvoir en voir la couleur à un moment donné. Seulement voilà: aujourd’hui, ces bénéfices ne sont pas redistribués chaque année mais... au bout de 8 ans. Si vous partez avant, vous ne touchez rien.

Le CLCV s’interroge donc sur l’intérêt de placer de l’argent dans assurance vie. C’est toujours utile et bien moins contraignant que d’autres types de comptes comme le Livret A ou le PEL, pour l’économiste Philippe Crevel.

Enfin souvenez-vous: avec un contrat d’assurance vie, vous n’êtes plus propriétaire de votre argent. Ce n’est pas une épargne, l’assureur vous rend un service soumis aux taux d’intérêt. En France, ça fonctionne toujours, le marché représente déjà cette année près de 1700 milliards d’euros.

Anaïs Bouitcha et X.A