RMC

A Eaucourt-sur-Somme, parents et élèves dorment à l'école pour éviter la fermeture d'une classe

A Eaucourt-sur-Somme, parents et élèves dorment à l'école pour éviter la fermeture d'une classe

A Eaucourt-sur-Somme, parents et élèves dorment à l'école pour éviter la fermeture d'une classe - rmc

Depuis plusieurs jours, l'établissement est occupé jour et nuit pour manifester contre la décision du rectorat.

C’est une opération coup de poing. Pour dénoncer les fermetures de classes, on connait les banderoles affichées sur les grilles de l’école, les blocages ou les manifestations de parents d’élèves... Mais cette nuit dans la Somme, ce sont 24 écoles qui ont été occupées par des parents en colère. Ils dénoncent les arbitrages du rectorat et du ministère de l’éducation nationale sur les fermetures de classes, injustifiées aux yeux des parents d’élèves et des syndicats enseignants. 

Ainsi, dans la petite école d'Eaucourt-sur-Somme, près d’Abbeville, 400 habitants, l'année prochaine, il y aura autant d'élèves, mais une classe en moins. Si la nuit est tombée depuis longtemps, le préau de l’école s'est transformé petit à petit en cantine improvisée. Seules les pancartes rappellent l’enjeu de la mobilisation: les parents et les jeunes élèves ne veulent pas voir une classe disparaître. Leur combat a commencé, il y a une dizaine de jours. Et c'est dans la classe de CP qu’une douzaine de parents passent la nuit: les tables, les chaises ont laissé la place au matelas gonflables.

Dans l’académie d’Amiens, il y aura à la rentrée prochaine 1077 élèves de moins en primaire, et un nombre d’enseignants quasi stable. Dans la Somme, 38 classes devraient donc fermer, selon les derniers arbitrages. On en annonçait 63, avant le début des actions des parents d'élèves dans le département.

Lionel Top et X.A