RMC

Auvergne-Rhône-Alpes: une prime aux bacheliers qui passe mal

Les résultats du bac 2016, c'est pour mardi

Les résultats du bac 2016, c'est pour mardi - AFP

Les élus de la région ont voté jeudi l'attribution d'une bourse au mérite, de 500 euros, pour les bacheliers qui obtiendront une mention "Très Bien" au baccalauréat 2016. Une mesure qui divise les élus et les bacheliers eux-mêmes.

Fin du suspense pour les quelque 700.000 candidats au bac de la session 2016, avec la publication mardi des résultats. Et cette année, il y aura une nouveauté dans deux régions: les bourses au mérite. En Ile-de-France, 900 euros seront versés aux lycéens ayant obtenus la mention "Très bien", une bourse attribuée en fonction de critères sociaux notamment. En région Auvergne-Rhône-Alpes, présidée depuis l'hiver dernier par la droite, cette bourse au mérite de 500 euros sera, en revanche, attribuée à tous les bacheliers qui ont obtenu la mention "Très Bien" et qui en font la demande, mais sans distinction sociale.

"C'est une bonne chose"

La bourse de la région pourrait concerner jusqu'à 6.000 lycéens, ce qui représenterait donc une enveloppe globale de 3 millions d'euros. Une décision mal accueillie par la gauche et par les bacheliers eux-mêmes. "Je pense que c'est une bonne chose parce que ça veut dire que le travail fourni tout au long de l'année est reconnu, estime Louana, une lycéenne lyonnaise qui attend les résultats de son bac littéraire. C'est quelque chose de concret". "Ça pourrait tout aussi bien être un diplôme ou un trophée à la place de l'argent même si cet argent, quand on est jeune, c'est quand même bien, ajoute-t-elle. On peut le réinvestir dans nos études ou en profiter pendant les vacances".

Une bourse au mérite régionale voulue par Laurent Wauquiez, le président Les Républicains d'Auvergne-Rhône-Alpes, qui veut ainsi récompenser ses meilleurs élèves: "Quand une famille a son fils ou sa fille qui s'est donné du mal et qui a un bon résultat, que fait-on? On lui dit 'Tu t'es donné du mal, mais tant pis. Ça compte pour rien'. Au contraire, il faut avoir un discours consistant à lui dire qu'il est un exemple pour tout le monde. Quand on a un médaillé d'or aux JO ou quand il y a une équipe de foot qui réussit bien, on est fiers d'eux. Mais quand on a des bacheliers qui ont la mention très bien, il ne faudrait pas l'être? J'estime que si".

"Cet argent va aller à des gens qui n'en ont pas besoin"

"En Auvergne-Rhône-Alpes, nous faisons donc en sorte d'être à côté de ces enfants de classes moyennes, qui se sont donnés du mal", ajoute l'élu. Mais, pour Noëlle Aznar-Molliex, conseillère régionale socialiste, cette bourse est inégale. Elle y voit en réalité une nouvelle manière de privilégier les élèves les plus favorisés. "Parmi les jeunes, il y a certes beaucoup de bacheliers mais il y en a aussi énormément en formation professionnelle et qui ne seraient donc pas reconnus dans le cadre de cette bourse, critique-t-elle. Or l'argent public doit être utilisé vers ceux qui en ont le plus besoin. Heureusement, il y a quand même quelques lycéens issus des milieux modestes qui ont la mention Très bien mais majoritairement cet argent va aller à des gens qui n'en ont pas besoin".

Margaux, qui a passé un bac technologique SMTG (sciences et technologies du management et de la gestion), assure ne pas comprendre pourquoi tous les étudiants qui réussissent n'ont pas le droit à un coup de pouce financier. "Je pense qu'il faudrait féliciter ceux qui sont partis de 8/20 de moyenne et qui ont eu cette mention. Là, ce serait bien. Mais donner 500 euros à des élèves qui savent qu'ils vont avoir cette mention grâce à leurs facilités, qui n'ont par exemple même pas besoin de réviser, je pense que ce n'est pas mérité". Et d'ajouter: "Les CAP, BEP et autres diplômes professionnels aussi devraient avoir cette bourse. Ils la méritent tout autant". A noter que les bacheliers mention "Très bien" ont jusqu'au mois de novembre pour faire leur demande de bourse, uniquement par Internet.

Retrouvez tous les résultats du bac, académie par académie, ici

Maxime Ricard avec Gwenaël Windrestin