RMC

Bac mention très bien, faculté de médecine... mais pas de titre de séjour: le parcours unique de la jeune Mimoza

Après avoir fui l'Albanie avec sa famille, qui a tout laissé derrière elle depuis 4 ans, la jeune fille mène une scolarité brillante. Sauf qu'elle risque de se faire expulser du territoire français à tout moment.

A 19 ans, elle ne parle français que depuis 4 ans. Et pourtant, elle a eu son bac avec la mention "très bien". Et Mimoza en est très fière:

"Pour moi, c'était un défi. Montrer que je suis capable de faire quelque chose comme tous les autres Français. Au début, c'est sur que c'est dur, compliqué. Il fallait faire face à certaines situations qui ne sont pas faciles pour une adolescente de 15 ans, comme se faire des amis alors qu'on ne comprend pas la langue..."

La jeune fille a fui l'Albanie, avec son frère, sa soeur et ses parents. La famille a tout laissé derrière elle depuis 4 ans. Les enfants étaient alors menacés par des réseaux de proxénètes. Aidée par une association, la famille s'est installée à Brest, où l'adolescente a appris le français, a décroché son bac et sera, l'année prochaine, en faculté de médecine. 

"Ici, je me sens protégée"

Seulement, aujourd'hui, elle n'a toujours pas de titre de séjour: la demande a été faite en préfecture depuis 1 ans et demi. Mimoza est donc sous la menace de devoir quitter le territoire français a tout moment: 

"Je me sens mieux ici, je me sens protégée. J'ai construit autour de moi une nouvelle vie. Je ne veux pas recommencer. Je ne veux pas avoir fait tous ces efforts pour rien en fin de compte" confie la jeune fille pleine d'avenir, mais pourtant sans papier.

"Elle n'a aucun droit. Elle n'a pas le droit de travailler, pas de Sécurité sociale. Il y a vraiment des contradictions terribles dans tout ce fonctionnement" dénonce Marie-Claude Salmon, membre de l'association "Digemer" qui accompagne Mimoza. 

La semaine prochaine, l'association doit rencontrer la préfecture du Finistère pour la pousser à rendre, enfin, sa décision.

Romain Poisot avec Xavier Allain