RMC

Evaluations nationales à partir du CP: en quoi consistent ces questionnaires?

A partir d'aujourd'hui, les évaluations nationales obligatoires vont être menées par les enseignants des classes de CP, CE1, 6ème et seconde. Explications.

Ce n'est pas une nouveauté. Mais après les longs mois d'école à la maison, ces évaluations, qui existaient déjà les précédentes rentrées, le ministère de l'Education nationale a demandé qu’elles soient réalisées plus tôt. 

A partir de ce lundi, donc, des évaluations nationales obligatoires vont être menées par les enseignants des classes de CP, CE1, 6ème et seconde pour apporter des réponses rapides sur le niveau réel des enfants et ne pas laisser s’installer les difficultés scolaires. 

Ainsi, plusieurs tests en mathématiques et en français attendent les élèves, les mêmes dans tous les établissements scolaires de France.

Objectif : évaluer les compétences déjà acquises par l'élève, comme savoir reconnaître des lettres et des nombres en CP par exemple, lire un texte avec fluidité en CE1, ou encore résoudre un problème mathématique en sixième. 

Pour quoi faire?

Ces évaluations sont réalisées plus tôt que d'habitude car le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, veut un diagnostic précis et rapide des difficultés des élèves. Entre le confinement et les vacances d'été, la scolarité a été en dents de scie l'année dernière, de nombreux enseignants constatent déjà une accentuation des écarts entre les élèves. Pour ceux dont les résultats révéleront des difficultés importantes, une aide personnalisée pourra être déclenchée.

Nouveauté cette année: les élèves devront également remplir un questionnaire pour donner leur ressenti sur l'école à distance pendant le confinement. Pour les élèves des autres niveaux (jusqu’à la 3ème), la circulaire de rentrée prévoit que les enseignants puissent faire des "tests de positionnement", s’ils le souhaitent.

Margaux Bourdin et Xavier Allain