RMC

"Il les traitait de 'petits cons'": des parents d'élèves obtiennent le retrait d'un enseignant de CP

INFORMATION RMC - Des parents d'élèves ont réussi à faire plier l'Education nationale et obtenir le retrait d'un enseignant de CP aux méthodes jugées traumatisantes pour les enfants.

C’est un combat victorieux pour les parents d’élèves de l’école François Dallet à Saint-Brévin-les-Pins en Loire-Atlantique. Lundi soir, selon nos informations, ils ont réussi à obtenir le retrait d’un enseignant en CP dont ils dénoncent les méthodes.

Entre humiliations et brimades, leurs enfants ont développé des maux de ventre, de l’eczéma et parfois même une phobie scolaire. Le départ de cet instituteur est un soulagement pour les parents.

"Il n'arrêtait pas de les gronder, il leur disait qu'ils étaient nuls"

Après des semaines de combat, les parents d’élèves de l’école François Dallet ont donc été entendus. Ce qu’ils reprochent à cet enseignant, ce sont les humiliations, les brimades, la maltraitance psychologique… L’instituteur était arrivé dans l’établissement le 8 novembre. Et rapidement, le fils de ce parent d’élève lui a raconté ce qui se passait dans la classe.

 "On a une fin heureuse nos actions ont payé. C'était des humiliations, des passages au tableau chronométrés. Ce n'était jamais assez bien, il n'arrêtait pas de les gronder, il leur disait qu'ils étaient nuls..."

"On a eu des terreurs nocturnes, de l’eczéma, des pipis au lit…"

Dans cette classe de CP, rien ne va plus. Sur les 24 élèves, 11 sont déscolarisés, complètement à bout.

"Un jour, notre enfant était caché dans la maison et il nous a dit qu'il ne voulait plus aller à l’école, que le prof était méchant. On a eu aussi des terreurs nocturnes, de l’eczéma, des pipis au lit… Plein de faits qui ont montré que quelque chose n’allait pas."

Ce n’est pas la première fois que les méthodes de cet instituteur sont dénoncées. Olivia y a déjà été confrontée il y a 10 ans quand son fils l’avait comme enseignant en CE1

"Il les traitait de cons et de petits cons… C’est une année qui nous a marqués nous et notre fils. Et j’ai fini par signaler à l’inspection académique"

L’instituteur a été écarté de l’école François Dallet, les parents peuvent enfin y renvoyer sereinement leurs enfants. Avec la crainte malgré tout qu’il exerce ses méthodes ailleurs, car pour l’instant, il n’a pas été radié de l’Education nationale.

>>> A LIRE AUSSI - "Ils font tout pour décourager": deux ans après la faillite du voyagiste Thomas Cook, des milliers de clients toujours pas remboursés

Ambre Lepoivre (édité par J.A.)