RMC

Manifestation de lycéens à Paris: "les projets de Macron et de Le Pen nuisent à notre société"

Près de 3.000 personnes se sont rassemblées jeudi à Paris et dans plusieurs grandes villes pour protester contre l'affiche du second tour de l'élection présidentielle, provoquant des tensions avec les forces de l'ordre.

"Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron". A Paris, Rennes, Bordeaux, ou encore Toulouse, les slogans étaient les mêmes. Au total près de 3.000 personnes se sont rassemblées jeudi à Paris et dans plusieurs grandes villes pour protester contre l'affiche du second tour de l'élection présidentielle, provoquant des tensions avec les forces de l'ordre. "Pour moi, les deux sont horribles, s'emporte Tobias, lycéen qui a manifesté dans les rues de la capitale. On ne veut pas de Macron et on ne veut pas de Le Pen. Pour nous, c'est deux formes d'extrémisme. On a vu que le véritable responsable de la montée du fascisme c'est l'ultra-libéralisme. On ne veut donc pas de ces deux projets-là parce qu'on voit très bien qu'ils nuisent à notre société".

Mais il n'y avait pas que des lycéens ce jeudi dans la rue. En effet, pour Robin, militant du Nouveau parti anticapitaliste, le ni-ni est un message qui va bien au-delà: "On ne fait pas campagne pour l'abstention et c'est pour ça qu'on ne culpabilise pas les personnes qui vont aller voter Macron. Mais ce qu'on est venu dire c'est que, non seulement il ne faut pas une voix pour le Front national, mais qu'il faut que Macron se prépare dès aujourd'hui à nous avoir face à lui. Parce que pendant cinq ans on ne lui fera aucun cadeau".

M.R avec Romain Poisot