RMC

Marie, 26 ans: "J'ai complètement changé de parcours pour devenir enseignante"

Comme Marie, 189.885 candidats se sont inscrits aux concours pour devenir enseignant (illustration)

Comme Marie, 189.885 candidats se sont inscrits aux concours pour devenir enseignant (illustration) - AFP

TEMOIGNAGE - Le nombre de candidats au concours d'enseignants est en hausse. Marie, par exemple, vient d'intégrer une Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) afin de se préparer au métier. Et pour elle, il s'agit d'un véritable changement de vocation.

Selon les derniers chiffres publiés, les inscriptions à la session 2017 des concours externes de recrutement d’enseignants des premier et second degrés et de conseillers principaux d’éducation, font apparaître cette année une hausse du nombre des candidats inscrits, alors que le nombre de postes offerts aux concours se stabilise.

Au total, 189.885 candidats se sont inscrits aux concours. Un chiffre en hausse de 5% par rapport à l’année dernière et près de deux fois plus important par rapport à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Preuve que le métier d'enseignant fait encore rêver. Et suscite même des vocations. Ainsi, Marie, 26 ans, "a tout arrêter, a changé de parcours" pour intégrer depuis septembre une Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) afin de se préparer au métier d'enseignant.

"Je veux leur apporter quelque chose"

Après un BTS commerce international et une licence de mode, elle veut donner un nouveau départ à sa vie: "C'est un amas d'expérience, de stages en entreprises qui ont fait que je me suis beaucoup remise en question. Je me suis demandée à quoi j'allais servir dans la vie. Si ce n'est pas que pour du business est-ce que je ne ferais pas un peu d'humain? Qu'est-ce que je vais donner pour les autres?"

Et c'est cette question en particulier qui l'a convaincue de faire ce métier: "Je me suis donc tournée vers les enfants en me disant que je voulais leur apporter quelque chose, leur inculquer les bases. C'est ça que je veux faire". En avril prochain, Marie fera donc partie des plus de 86.000 candidats au concours pour enseigner en maternelle ou en primaire.

M.R avec Jacques Serais