RMC

"Plus un slogan qu’une réflexion réelle": les 30 minutes quotidiennes de sport à l’école interrogent

Emmanuel Macron a confirmé qu'il y aura bien 30 minutes quotidiennes de sport minimum par jour à l'école. Mais les contours restent flous et les professeurs s'interrogent sur la mise en place dans le réel de cette idée.

Emmanuel Macron a confirmé jeudi, en plus d'un salaire minimum de 2.000 euros pour les nouveaux enseignants, la généralisation des 30 minutes de sport quotidiennes à l’école primaire. Une circulaire a été fournie par Édouard Geffray, bras droit du ministre de l'Education nationale Pap Ndiaye, le 22 juillet, mais les contours et les modalités de ces 30 minutes sont toujours floues. Malgré une bonne intention, difficile pour les directeurs d'écoles et syndicats de concrètement mettre en place ce dispositif. Pour Karim Bacha, directeur d'école en Seine-Saint-Denis, cette mesure n'est qu'un slogan difficilement applicable dans le réel.

"Bouger quand, comment? On nous dit que ça peut aider à la concentration, que ça peut faire l'objet d'une pause entre deux séances... On est plus dans l'ordre du slogan que dans une réflexion réelle pédagogique et didactique."

"Il y a beaucoup d'incertitudes"

Pour les directeurs d'école qui ne souhaitent pas rogner sur les récréations pour ces 30 minutes, difficile d'imaginer comment les intégrer à une journée d'école chargée, explique Thierry Pajot directeur d'école à Nice.

"On enlève ces 30 minutes à quoi ? De l'histoire en moins, de la géographie en moins ? Il faut que les inspecteurs nous répondent sur ces questions".

Autre problème soulevé: il n'y a pas de moyens supplémentaires qui sont alloués à cette mesure, explique Guislaine David, porte parole du SNUIPP FSU premier syndicat du primaire.

"Où est-ce qu'on fait ces activités? Est-ce qu'on doit les faire dans un lieu spécifique? On est très mal dotés en gymnases, en salles, en matériel... Il y a beaucoup d'incertitudes par rapport à ces questions."

Il faudra donc attendre la circulaire de rentrée du ministère de l'Education pour, peut-être, obtenir quelques précisions.

Océane Théard (édité par J.A.)