RMC

Suspecté d'avoir triché, un élève enfermé 8 heures dans un "parloir" de 3m²

Depuis le mois de décembre, l'institut Saint-Louis Saint-Clément de Viry-Châtillon a mis en place un système de punition très particulier.

La méthode forte. Selon nos confrères du Parisien, en réponse aux trop nombreux cas de tricheries, des élèves de l'institut Saint-Louis Saint-Clément de Viry-Châtillon, dans l'Essonne, ont été punis d'une façon très particulières: ils ont été enfermés dans un "parloir" de 3 mètres carrés, seuls, sans téléphone ni récréation, et ce pendant 8 heures.

Des méthodes jugées "disproportionnées" et "d'un autre temps" par les associations de parents d'élèves. "J'avais l'impression d'être dans un asile ou une prison. Être enfermée entre les quatre murs blancs d'un débarras, ça rend fou", ont témoigné des élèves. "On pense qu'un simple zéro pourrait suffire à montrer aux élèves que la triche c'est mal, estime l’un d’entre eux.

Selon nos confrères, cette méthode peu ordinaire a été mise en place par l'établissement en décembre dernier. Si l'élève puni doit effectuer un travail, il n'est pas autorisé à communiquer avec d'autres enfants, ni d'aller en récréation et ne peut aller aux toilettes que deux fois. 

Les Grandes Gueules