RMC

Un lycée interdit le jean à trous, les élèves dénoncent une atteinte à "la liberté vestimentaire"

Le jean à trous a été banni du lycée-collège François Couperin de Fontainebleau.

Le jean à trous a été banni du lycée-collège François Couperin de Fontainebleau. - Courtnei Moon - Flickr

Des élèves du lycée-collège François Couperin de Fontainebleau ont décidé de manifester leur mécontentement contre l'interdiction des jeans troués dans leur établissement. Ils ont prévu de se présenter mardi matin vêtus du fameux "vêtement interdit".

La "résistance" s'organise au collège-lycée François Couperin de Fontainebleau contre l'interdiction des jeans troués. Depuis l'année dernière, le pantalon à trous est banni de l'établissement. "Les élèves qui arrivent au lycée avec des jeans troués se font systématiquement renvoyer chez eux, c'est le proviseur qui l'a décidé", explique Hugo. Cet élève de terminale est à l'origine d'un événement Facebook groupe qui réunit une centaine de participants potentiels, et qui appelle les élèves à se présenter au lycée mardi matin habillés du "vêtement interdit" en signe de protestation.

Anna, une élève de 3e de l'établissement fera partie du mouvement. Il y a deux semaines, la jeune fille qui portait un jean troué aux genoux a fait les frais de cette interdiction.

"Je suis arrivée à 8h et une surveillante m'a dit qu'il fallait que j'aille me changer chez moi. Je n'ai pas pu y aller parce que j'habite loin, je suis allée en cours quand même. A midi, j'ai dû partir pour aller me changer chez une amie. J'ai été collée une heure pour ça", raconte la jeune fille.

L'interdiction ne date pourtant pourtant pas de cette rentrée puisqu'elle était déjà appliquée l'année dernière. "La vie scolaire distribuait des joggings pour ceux qui avaient des jeans troués. Ca m'est arrivé. On m'attrapait et on me demandait d'aller à la vie scolaire enfiler un jogging", poursuit la collégienne.

"Ce n'est pas provoquant"

Contactée, la vie scolaire assume en souriant mener "une guerre contre les jeans à trous". Une "directive du proviseur", qui s'inscrit dans le cadre du règlement intérieur, précise que les élèves doivent "se présenter en tenue convenable et décente". La vie scolaire indique également que le règlement sur les tenues s'applique aussi bien "aux jupes trop courtes" et aux "t-shirts où l'on voit le nombril". Mais pour les élèves, la direction va trop loin et les élèves ne veulent pas lâcher leur jeans à trous.

"Dans le règlement c'est écrit qu'il faut porter une tenue correcte mais ce n'est pas spécifié, défend Hugo. Porter un jean troué, ça peut paraître vulgaire, mais ce n'est pas provoquant, ça fait partie de la liberté vestimentaire et on est dans un lycée public".

Anna estime quant à elle que la réaction de la direction est disproportionnée. "Si encore j'avais eu des trous aux cuisses! On m'a dit que c'était provoquant. Des jeans à trous aujourd'hui il y en a partout dans les magasins, c'est commun. Et puis les filles, on a envie d'être originales, de se mettre en valeur. Des trous aux genoux, ça ne mérite pas une heure de colle", considère la jeune fille. En se mobilisant, les élèves espèrent obtenir "plus de tolérance" de la part de la direction.

C. B