RMC

"Une situation invraisemblable": trois enfants de 4 ans s’échappent d’une école maternelle à Paris

Trois enfants de 4 ans se sont échappés de leur école maternelle, dans le 15e arrondissement de Paris, ce mardi. Sur RMC, le maire de cet arrondissement Philippe Goujon promet des sanctions "extrêmement sévères" si des fautes professionnelles sont confirmées par l’enquête.

Sortir de l’école, traverser la rue, parcourir près d’un kilomètre en pleine ville en arpentant un boulevard très fréquenté et en passant sous un pont du périphérique… C’est le "périple" que trois enfants de 4 ans ont accompli ce mardi dans le 15e arrondissement de Paris. A la pause de midi, les aventuriers se sont échappés de leur école maternelle et sont allés jusqu’au domicile de l’entre eux. Invité de "Charles Matin" ce mercredi sur RMC et RMC Story, le maire de cet arrondissement Philippe Goujon confirme que tous les éducateurs de cette école, chargés de surveiller les enfants sur le temps périscolaire, sont suspendus à titre conservatoire. Il promet "des sanctions extrêmement sévères s’il y a eu des fautes professionnelles, comme on peut l’imaginer".

"Cela n’aurait jamais dû se produire, souligne Philippe Goujon. C’est la première fois qu’il y a un tel évènement dans le 15e. Nous avons 60 écoles publiques, près de 15.000 élèves. Une enquête administrative a été ouverte, donc nous saurons très exactement ce qu’il s’est passé. On peut imaginer qu’il y a eu un concours de circonstances, une suite de disfonctionnements, qui ont amené à cette situation. La sécurité doit être absolue dans une école. On n’a le droit à aucune erreur. Les élèves ont échappé à la surveillance des animateurs. Passant devant la loge de la gardienne, ils ont échappé aussi à sa surveillance. Ils ont réussi, on ne sait trop comment, à ouvrir la porte de l’école, qui était défectueuse puisqu’il y avait eu une demande de réparation."

"Cette situation est invraisemblable, avec ce périple assez compliqué, ajoute le maire du 15e. Les enfants vont bien. Ils allaient chez l’un d’entre eux pour s’amuser. Ils sont d’ailleurs arrivés jusqu’au domicile de l’un d’entre eux, c’était leur objectif. C’est là que la gardienne a dit à la passante qui les a accompagnés sur la fin du trajet que les parents n’étaient pas là et qu’il fallait aussitôt les ramener à l’école. L’école a été prévenue. Un éducateur est venu les chercher."

Un papa veut porter plainte

Les familles des trois aventuriers de la maternelle veulent désormais des réponses. "J’ai eu les parents de certains de ces enfants, très émus, et étant moi-même bouleversé par cet évènement. Le père que j’ai eu en ligne a l’intention de porter plainte. La police a aussi été saisie de cette affaire, évidemment", indique Philippe Goujon, qui veut lui que la mairie de Paris accélère le processus pour la réalisation des travaux.

"On a un patrimoine très ancien, énormément de travaux à réaliser, souligne-t-il. Il y avait des demandes de la part de la direction de l’école pour effectuer ces travaux, auprès des services de la mairie centrale. Il semblerait qu’il y ait eu des réparations provisoires il y a quelque temps, mais qui n’ont pas suffi. On m’a dit qu’un devis avait été effectué et qu’on attendait la réparation. Il faut approfondir l’enquête pour savoir comment les enfants ont ouvert la porte. Nous demandons plus de crédits, de moyens, à la mairie centrale, pour pouvoir effectuer tous ces travaux. J’ai demandé qu’on vérifie tous les accès des écoles de l’arrondissement."

LP