RMC

"Elle a été poursuivie par une autre élue qui l'a menacée en lui disant qu'elle était soumise", assure l'avocate de la femme voilée prise à partie par un élu RN

Fatima E. va porter plainte contre Julien Odoul et une autre élue du conseil régional qui l'aurait poursuivi en dehors de l'hémicycle.

La mère de famille voilée prise à partie par un élu du Rassemblement national vendredi lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, va déposer deux plainte contre Julien Odoul et une autre élue du RN pour "violences volontaires en réunion par personne dépositaire de l'autorité publique en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée", a précisé son avocate ce jeudi matin sur RMC.

"Nous avons vu ce qu'il s'est passé dans l'hémicycle mais pas dans les couloirs. Nous espérons avoir les images de vidéosurveillance", a expliqué Sana Ben Hadj Younes, le conseil de Fatima E., la femme prise à partie vendredi.

"L'élue lui a hurlé dessus lui disant qu'elle était soumise"

Sur la suite des événements justement, l'avocate assure que Fatima E. est sortie de l'hémicycle pour se rendre aux toilettes mais a été suivie par une élue du Rassemblent national, "une collègue de Julien Odoul": "L'élue lui a hurlé dessus lui disant qu'elle était soumise", a-t-elle assuré ce jeudi matin sur RMC.

"Fatima E. veut simplement être reconnue dans son statut de victime. Elle a été victime d'une agression et d'actes qui ont profondément heurté sa dignité. Elle a été humilié. Son petit garçon a du mal à s'en remettre, il en parle encore aujourd'hui et ces derniers jours sont extrêmement compliqué", a ajouté Sana Ben Hadj Younes.
Guillaume Dussourt