RMC

Employé agricole et en arrêt maladie depuis trois mois, il n'a pas touché d'indemnités

En arrêt de travail depuis trois mois, Ellen n'a touché aucune indemnité. Jeune papa, sa situation devient critique et sa banque a fait appel à un huissier pour le recouvrement de sa dette.

Il avait imaginé son début de paternité d'une tout autre manière. Ellen vit avec sa compagne, et leur bébé de sept mois, près de Montpellier. Pour lui, les fins de mois sont de plus en plus compliquées. Employé agricole en CDD, Ellen a subi un accident du travail le 22 août dernier. Une lombalgie à la suite du port d’une charge lourde. Les douleurs étaient telles que son arrêt a duré trois mois.

Sauf que depuis trois mois, Ellen n’a toujours pas touché ses indemnités maladie, soit plus de 2.000 euros qui ne sont pas arrivés sur son compte en banque. Depuis, il survit plus qu'il ne vit. "On privilégie avant tout notre enfant. On se restreint beaucoup pour lui" explique-t-il.

"La situation est vraiment critique. A 30 ans, j'estime ne plus avoir besoin de ma maman surtout pour acheter des couches, le lait de mon fils, ni même ses habits. C'est gênant comme situation."

Adhérent à la sécurité sociale agricole

Si Ellen n'a pas touché ses indemnités, c'est parce qu'il ne dépend pas de la Caisse nationale de l'assurance maladie, la CNAM, mais du régime de protection social des professions agricoles, la MSA.

Il a bien transmis à l’organisme tous les documents nécessaires pour être indemnisé. Sauf qu'à ce jour, il n’a reçu qu’un virement de 124 euros. Une goutte d'eau par rapport à ce qu'il devrait recevoir. Pourquoi a-t-il reçu une si petite somme? Mystère… Lorsqu’il a relancé la MSA, il a obtenu comme unique réponse qu'il s'agissait d'un "délai de traitement".

Une situation financière critique

Sauf qu'en attendant, sa situation financière devient critique "pour manger, pour se déplacer en voiture, pour mettre du gasoil…". Ce mois-ci, il n’a pu payer, ni son loyer ni son crédit auto.

"Dès le réveil, la première chose à laquelle je pense, c'est regarder ma banque si j'ai un virement."

Sa banque a transmis le dossier à un commissaire de justice, un huissier, alors même qu'il ne va pas pouvoir reprendre le travail. L’arrêt maladie d’Ellen s’est terminé mercredi mais il n’a pas pu reprendre le travail car entre-temps, son CDD a lui aussi pris fin et son entreprise ne l’a pas renouvelé.

>>> Retrouvez les enquêtes de la cellule RMC s'engage pour vous en podcasts

"Une mauvaise circulation des informations"

La MSA est finalement revenue vers "RMC s'engage pour vous" ce mercredi pour nous indiquer que la situation d’Ellen est en cours de résolution. Il va percevoir la totalité de ses indemnités dans les prochains jours.

L’organisme a aussi expliqué à RMC les origines de ce retard de paiement. Ellen relève à la fois du régime général et de la MSA. C’est souvent le cas lorsqu’on enchaîne les CDD dans différents secteurs d'activités: pour un accident du travail ces employés relèvent de la MSA, mais pour un arrêt maladie simple, ils sont sous le régime général de la sécurité sociale. La mutualité agricole explique qu'il y a eu une “mauvaise circulation des informations". La MSA a, en tout cas, identifié comment résoudre ce problème, pour Ellen mais aussi pour tous les adhérents qui pourraient être concernés à l’avenir.

RMC s'engage pour vous
Pour contacter notre équipe: rmcpourvous@rmc.fr

Amélie Rosique, Élise Denjean, Joanna Chabas avec Maxime Martinez