RMC

Européennes: la difficile tentative d'union des listes de "gilets jaunes"

RMC
Les "gilets jaunes" parviendront-ils à présenter une seule liste aux élections européennes. Certains figures du mouvement oeuvrent dans ce sens, mais se heurtent à de nombreux obstacles.

Les listes de "gilets jaunes" pour les élections européennes pourraient s'allier. C'est en tout cas ce qu'annonce Frédéric Medjian, un porte-parole de la liste Ralliement d'initiative citoyenne (RIC). Cette liste avait été lancée par Ingrid Levavasseur, aide-soignante et figure du mouvement, qui a ensuite renoncé à se présenter en tête le 13 février dernier. 

"On aura bien trop de candidats", se réjouit d'ailleurs le porte-parole. Ce rapprochement pourrait être annoncé la semaine prochaine, mais en tout cas, les négociations sont en cours.

"Ce n'est pas important, c'est vital"

Ne garder qu'une seule liste de gilets jaunes pour les élections européennes est la seule solution pour peser dans le débat public selon Frederic Medjian.

"Ce n'est pas important, c'est vital. Si nous arrivons pas à nous unir, nous allons diluer les votes."

Mais avant de déposer cette liste avant le 3 mai, il y a beaucoup d'obstacles à franchir: trouver une tête de liste, des financements, et avoir le soutien du terrain.

"Je suis optimiste de nature donc j'ai envie de vous dire que c'est bien parti parce qu'on se sent portés par une cause qui est plus grande que nous. Peut-être qu'on se plantera mais au moins on mourra en ayant essayé."

Jérôme Rodrigues: "Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que le mouvement vomit les partis politiques"

Pourtant quand on demande aux manifestants s'ils voteraient pour des gilets jaunes en politique, c'est plus compliqué. Pour d'autres, ce sera l'abstention. Jerôme Rodriguez, un des leaders du mouvement, estime quant à lui que l'essentiel, c'est le vote sanction.

"Le seul vote auquel j'appelle, c'est le vote anti-Macron. Par contre pour les listes gilets jaunes ce qu'ils n'ont pas compris ces gens-là, c'est que dans le mouvement, les mouvements politiques, partis, associations, ils n'en veulent plus. Ils le vomissent. Je pense qu'il est trop tôt pour pouvoir se diriger vers de la politique."

Selon un sondage Ifop, une liste "gilet jaune" récolterait 3% des votes.

Alice Froussard (avec James Abbott)