RMC

Fêtes de fin d’année: les Français passeront-ils Noël en famille?

Pour composer avec ce Noël sur fond de pandémie, certains Français ont déjà leur idée.

Le flou persiste encore pour beaucoup de Français, comment s'organiser pour fêter Noel cette année? Jeudi lors de sa conférence de presse, le Premier ministre a précisé qu'il "n'est pas question" que ces fêtes familiales se privent de la présence des aînés, notamment "des grands-parents".

Pour l’organisation des fêtes de Noël, il y a différentes écoles. D’abord, il y a les prudents, ceux qui resteront en petit comité. “En tellement petit comité que je ne serai qu’avec ma femme. Et ça ne m’embête pas du tout”, affirme-t-il. Pour René, pas débat donc, ça sera un Noël au rabais.

“Il y a ce risque potentiel. On ne va pas créer des mini-clusters partout en France et puis ça va repartir”, indique-t-il. 

Ensuite, il y a les optimistes. Mimouna a une grande famille. Tous vont se réunir comme d’habitude. "On ne va pas retirer le masque pour prendre son bout de viande. Non, on va faire ça normalement”, ironise-t-elle. 

Une seule personne pour assurer le service

Et enfin, il y a les prévoyants. Guillaume va passer Noël en famille dans les Alpes. “On va séparer l’appartement en deux. Il y aura d’un côté les Parisiens avec les enfants et de l’autre les grands-parents. Ça permet de se voir quand même”, indique-t-il. 

Conscient que tout le monde n'a pas la place pour mettre en place un tel protocole, Imad Kansau, infectiologue à l’hôpital Antoine Béclère, en appelle donc à la responsabilité de chacun.

“Si vous ne vous sentez pas capable de faire ça, si vous avez peur de perdre le contrôle, restez tranquille chez vous en tout petit comité avec votre noyau familial”, assure-t-il.

Il explique enfin qu’une fois à table, pour limiter les risques, seulement une personne doit assurer le service. 

Florian Chevallay avec Guillaume Descours