RMC

Gilets jaunes: J’ai le sentiment d’avoir des élus qui sont en fait une mafia

À Narbonne, des motards ont défilé pour protester contre la loi anti-casseurs notamment, mais aussi contre la limitation à 80km\/h.

Ils étaient près de 28.600 "gilets jaunes" à manifester à travers le pays samedi, selon le ministère de l'Intérieur. Une mobilisation au plus bas depuis son lancement il y a quatre mois. Quelques incidents ont eu lieu à Nantes, au Puy-en-Velay, ou encore à Paris également. À Narbonne, ce sont les motards qui ont fait le plus de bruit, avec sensiblement les mêmes revendications que les gilets jaunes.

Au guidon de sa 125cc et dès qu’il le peut, Robin participe aux rassemblements de la Fédération des motards en colère de l’Aude. Il n'a toujours pas digéré le 80km/h. "J’ai le sentiment d’avoir des élus qui sont en fait une mafia, sauf que c’est une mafia constitutionnalisée", explique-t-il. 

Samedi, ils sont partis à 14h30 direction Gruissan. Le cortège bruyant mais bon enfant s’arrête régulièrement de longue minutes. Mais il est plutôt bien accueilli par les automobilistes pourtant contraints de patienter. "Ça me fait plaisir, parce que j’étais motard aussi avant. Ils défendent la cause de tout le monde", confie un automobiliste. 

La loi anti-casseurs mise en cause

Une cause christianise particulièrement la colère, c’est la loi anti-casseurs. Un texte ambigu pour les motards explique Michel, co-organisateur de la manifestation et membre de la Fédération des motards en colère des Pyrénées orientales.

"Nous, on n’a pas la volonté de se masquer. Mais c’est juste qu’on se casque. Je peux comprendre l’utilité, mais dans la pratique ça pose vraiment un problème et ça s’ajoute à une stigmatisation des motards, du moins c’est comme ça que nous le ressentons", précise-t-il. 

Ils étaient une centaine ce samedi à manifester. Beaucoup comptent déjà se retrouver la semaine prochaine cette fois à Montpellier. 

Estelle Henry avec Guillaume Descours