RMC

Il voulait diffuser son agonie en direct sur Facebook: Alain Cocq fortement fortement déshydraté au 3e jour

Atteint d'une maladie orpheline incurable, cet habitant de Dijon a annoncé sa décision de cesser tout traitement et toute alimentation vendredi.

Son message avait bouleversé les auditeurs de RMC. Alain Cocq, 57 ans, atteint depuis 34 ans d’une maladie orpheline et incurable, a cessé de s’alimenter et de s’hydrater dès ce vendredi soir. 

Ce lundi, Alain Cocq connaît une déshydratation importante et des pertes momentanées de conscience, a rapporté lundi sa mandataire.

"Comme il a arrêté de s'alimenter, il a vomi toute la journée dimanche et souffre d'une déshydratation importante. Il alterne les phases de conscience et d'inconscience", a rapporté Sophie Medjeberg, vice-présidente de l'association Handi-Mais-Pas-Que, désignée par M. Cocq pour faire le lien avec les médias.

Faute d'avoir obtenu du président Emmanuel Macron une injection de barbituriques "à titre compassionnel" pour abréger ses souffrances, le Dijonnais a décidé de se laisser mourir. 

Militant de longue date du droit à mourir dans la dignité, C’est dans ce petit appartement de Dijon, torse nu, et allongé dans ce lit médicalisé qu’il occupe jour et nuit, qu’il a souhaité retransmettre son agonie en direct sur Facebook pour tenter de faire évoluer la législation sur la fin de vie, mais le réseau social a bloqué la vidéo samedi matin.

En "phase terminale depuis 34 ans", comme il l'affirme, Alain Cocq souffre d'une maladie génétique rare et très douloureuse qui bloque ses artères. 

Marie Régnier et Xavier Allain