RMC

Incendie à la cathédrale de Nantes: le feu circonscrit, le grand orgue "semble être entièrement détruit"

Des pompiers ont été dépêchés sur place alors que l'incendie samedi matin alors qu'une épaisse fumée noire s'échappée de la cathédrale.

Un important incendie s'est déclaré samedi à la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, ont annoncé les services de pompiers de Loire-Atlantique. La piste criminelle est actuellement privilégiée par les enquêteurs, trois départs de feu ayant été constatés.

Les pompiers "ont été confrontés à un violent incendie au niveau de l'orgue situé derrière la rosace" vers 07h45, a précisé devant la presse le Général Laurent Ferlay qui dirige les opérations.

"Je vous confirme que nous ne sommes pas dans un scénario 'Notre-Dame-de-Paris'", a-t-il ajouté, précisant qu'une centaine de soldats du feu ont été mobilisés pour l'opération.

Pierre Sennes, le procureur de la République de Nantes, a évoqué la piste criminelle, trois départs de feu différents ayant selon lui été observés.
Lors d'un point à 10h00, les pompiers ont affirmé que l'incendie été circonscrit. 

"Les dégâts sont concentrés sur le grand orgue qui semble être entièrement détruit. La plateforme sur laquelle il se situe est très instable et menace de s'effondrer", a déclaré le directeur départemental des pompiers, le général Laurent Ferlay.

Jean Castex se rend sur place

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué qu'il se rendrait samedi après-midi à la cathédrale de Nantes, en proie aux flammes dans la matinée, avec les ministres de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et de la Culture, Roselyne Bachelot.

"Je veux savoir ce qui s'est passé, je vais d'abord manifester ma solidarité avec la population nantaise", a indiqué le chef du gouvernement à plusieurs journalistes, alors qu'il se trouvait dans son fief de Prades.

Emmanuel Macron a pour sa part tweeté son "soutien à nos sapeurs-pompiers qui prennent tous les risques pour sauver ce joyau gothique de la cité des Ducs". L'incendie a été circonscrit au bout de deux heures environ.

Ce n'est pas la première fois que cette cathédrale au coeur de Nantes est touchée par un incendie. Le 28 janvier 1972, le toit de la cathédrale gothique Saint-Pierre-et-Saint-Paul, construite entre le XVe et le XIXe siècle, avait été ravagé par les flammes. Le sinistre s'était déclaré suite à des travaux effectués par un couvreur. 

La cathédrale de Nantes n'avait pu être rendue au culte qu'en mai 1985, après plus de 13 ans de travaux.

En 2015, toujours à Nantes, un autre édifice catholique avait été touché par un incendie spectaculaire qui avait détruit les trois quarts du toit de la basilique Saint-Donatien-et-Saint-Rogatien, un édifice religieux du XIXe siècle.

La rédaction avec AFP