RMC

Biarritz: le sang-froid héroïque de Julien, 12 ans, qui a sauvé une famille de la noyade

Julien, un adolescent francilien en vacances à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), a fait un preuve d'un sang-froid héroïque dimanche soir. Alors qu'il faisait du bodyboard dans l'eau, il entend les cris d'une famille en train de se noyer. Il a pris son courage à deux mains et s'est dirigé vers eux. Il témoigne sur RMC ce mardi 9 août.

Il n'y a pas d'âge pour être un héros. Julien a 12 ans, il vient de région parisienne, et cet été, il passe ses vacances à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), comme tous les ans. Sauf que cette année, il s'en rappellera particulièrement.

Cinq personnes en difficulté

Alors qu'il faisait du bodyboard dans l'eau, dimanche soir, Julien entend des cris au loin. "Au début je pensais que c’était une blague, et plus je me rapprochais, plus je voyais qu’ils étaient en danger", explique l'adolescent sur RMC ce mardi 9 août 2022. Effectivement, face à lui, une famille de cinq personnes est en train de se noyer.

D'un côté, une mère de famille et deux enfants, son neveu et sa nièce, tous deux malentendants, sont accrochés à un rocher. À côté, dans l'eau, un enfant de 6 ans et son père, les jambes engourdies, sont aussi en difficulté.

Le jeune homme n'hésite pas une seconde et va à leur rencontre.

"C’était un peu mouvementé dans ma tête car je ne savais pas trop comment gérer ça, mais au final ça s’est bien passé."

Il fait monter, en premier, sur sa planche, les deux personnes qui étaient dans l'eau. Hasard du calendrier, Julien venait de terminer un stage de sauvetage côtier qui lui a bien été utile.

"Ils m'ont pris dans leur bras"

"On a appris à ramener les gens qui se noyaient, du coup j’ai appliqué cette technique en attendant les sauveteurs, je les ai ramenés le plus que je pouvais", souligne-t-il. Il a également pu être aidé par d'autres personnes.

"Vu qu’il y avait énormément de courant, la planche était reliée à une corde et on était six à se relayer pour les tirer."

Tout est bien qui finit bien pour la famille, malgré une grosse frayeur. "Ils m’ont remercié et ils m’ont pris dans leurs bras. Ils étaient très contents", conclut le jeune héros. Pour Julien, pas de doute, son premier job d'été sera maître-nageur.

Pour rappel, lors de l’été 2021, 1 480 noyades accidentelles ont été recensées. Ce chiffre est en baisse de 10% par rapport à celui de l’été 2018 qui s’élevait à 1 649 et détenait le record sur l’ensemble des enquêtes.

Amandine Réaux (édité par Astrid Bergere)