RMC

Journées du patrimoine annulées à Castres: "Avec la conjoncture actuelle, c'est plutôt raisonnable"

A Castres, les Journées du patrimoine sont annulées

A Castres, les Journées du patrimoine sont annulées - REMY GABALDA / AFP

REPORTAGE - Les Journées européennes du patrimoine ont lieu ce week-end. Mais avec la menace terroriste et l'état d'urgence, certaines municipalités ont décidé de ne pas les organiser. C'est le cas à Castres, dans le Tarn.

Les Journées européennes du patrimoine se dérouleront ce week-end, samedi et dimanche. Plus de 17.000 lieux seront ouverts au public dans toute la France. L'occasion de visiter des musées, châteaux ou des ministères accessibles uniquement à cette occasion. Des journées qui se déroulent dans une ambiance particulière, cette année, avec en toile de fond la menace terroriste, et notamment dans les lieux publics.

"C'est à nous d'arbitrer"

Les préfets ont donc envoyé des directives aux maires pour assurer la sécurité des lieux publics qui seront ouverts au public. Mais certaines municipalités ont décidé de ne pas organiser ces journées, faute de moyens. C’est le cas à Castres dans le Tarn. Car pour vérifier les identités des visiteurs, organiser les files d'attente ou fouiller des sacs à dos, il fallait du personnel que n'a pas la ville comme l'explique le maire, Pascal Bugis.

"Avec le dispositif de sécurité prévu par le préfet on aurait été amené à mettre près de dix agents, pendant deux jours, à l'entrée des bâtiments pour effectuer des contrôles. C'est à nous d'arbitrer, de décider là où nous allons mettre les moyens supplémentaires qui nous sont imposés par les événements et recommandés par l'Etat". Il n'y aura donc pas de visite du bureau du maire, ni de visite des coulisses du Théâtre par exemple.

Quelques manifestations maintenues

Mais, à Castres, les habitants comprennent la décision du maire. "On est obligé de faire un choix. C'est dommage mais arrive un moment où il faut savoir trancher", estime l'une d'elle. Un autre d'estimer qu'"avec la conjoncture actuelle, c'est plutôt raisonnable de prendre un maximum de sécurité. Si la municipalité n'a pas les effectifs et les moyens pour que tout soit sécurisé au maximum, il vaut mieux ne pas le faire".

Toutefois certaines manifestations sont maintenues, notamment le spectacle qui aura lieu dimanche au Temple, organisé par le centre culturel occitan. "Ce sont les bénévoles qui vont assurer la sécurité, assure Isabelle Costa, l’animatrice. Ils seront à l'entrée et demanderont aux gens d'ouvrir leur sac mais ils ne pourront pas fouiller parce qu'ils ne sont pas formés pour ça". Selon elle, "le maire aurait dû aussi montrer que les Castrais voulaient leur liberté, voulaient continuer à faire la fête, à vivre des moments ensemble, des moments de partage". Les Castrais pourront également visiter le Musée Goya, mais l’entrée sera payante…

M.R avec Jean-Wilfrid Forquès