RMC

Julien Denormandie confirme la baisse des APL "de 50 à 60 euros" dans le logement social

Invité ce mardi de Bourdin Direct, Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires, a assuré qu'il y aurait bien une baisse des APL "d'environ 50 à 60 euros" pour les locataires d'un logement social, en échange d'une baisse des loyers du même montant.

Matignon l'a assuré lundi: il n'est "pas question", pour l'exécutif, de "revenir sur la baisse des APL", les aides aux logements perçus par les locataires les moins fortunés. Malgré la pression des bailleurs sociaux, qui font tout pour éviter cette mesure couplée à une baisse des loyers, le gouvernement aurait donc bien l'intention d'aller jusqu'au bout. Ce qu'a confirmé ce mardi dans Bourdin Direct Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires. Les loyers dans les HLM vont diminuer "d'environ 50 à 60 euros", a-t-il promis. Du coup, les APL baisseront "d'environ 50 à 60 euros" également.

"Aucun allocataire ne va perdre d'euros"

Cette baisse des loyers sera compensée par l'Etat pour les organismes HLM. "On dit aux bailleurs sociaux: c'est l'Etat – la caisse des dépôts par exemple – qui vous finance. On vous apporte plus d'argent et l'argent qu'on vous fait gagner, on vous demande de le rétrocéder en baisse des loyers", a expliqué le secrétaire d'Etat. Malgré cette baisse des APL, "aucun allocataire ne va perdre d'euros", a-t-il bien insisté.

Pour Julien Denormandie, si le gouvernement veut aller jusqu'au bout de cette réforme, c'est parce qu'il n'a pas le choix. "Les APL coûtent environ 20 milliards d'euros chaque année. Il y a une dérive de ces coûts, si on ne fait rien, on va dans le mur.

P. G. avec J-J. Bourdin